Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le Chef de l’Etat a fait une adresse spéciale sur les défis démographiques pour l’Afrique à l’horizon 2050
Publié le mercredi 13 avril 2016  |  Présidence
Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie de clôture du Forum des Marchés Emergents, en présence du Président, SEM Alassane Ouattara
Mardi 12 avril 2016. Paris. Cérémonie de clôture du Forum des Marchés Emergents, en présence du Président de la République, SEM Alassane Ouattara.
Comment




Au deuxième et dernier jour du Forum des Marchés Emergents qui s’est ouvert le lundi 11 avril 2016, à Paris, le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA a fait une adresse spéciale, ce mardi 12 avril 2016, sur le thème: ‘’l’Afrique en 2050 : les défis d’une bonne transition démographique’’.
Le Chef de l’Etat a d’abord fait remarquer que le défi démographique pour notre continent et donc pour la Côte d’Ivoire, en 2050, est un défi ‘’majeur’’. Parce que, a-t-il expliqué, dans 34 – 35 ans, l’Afrique sera le continent le plus peuplé au monde, avec 55% de la croissance de la population mondiale ; une population essentiellement jeune, avec une classe moyenne importante.
Ce qui nécessite selon lui, la prise dès à présent, d’un certain nombre de décisions. Il s’agit notamment de privilégier les investissements dans l’éducation, l’école obligatoire, l’enseignement supérieur, la formation professionnelle et dans la santé, pour assurer la croissance économique de la Côte d’Ivoire et du continent.
Le deuxième point sur lequel le Président de la République a insisté concerne la nécessité pour les pays Européens de permettre que cette population jeune puisse se former ailleurs qu’en Afrique, si elle le désire ! Ce, d’autant plus, a –t-il ajouté, que l’Afrique, à un moment de son histoire, a accueilli, ‘’volontairement ou pas’’, des populations venues d’autres continents.
Pour le Chef de l’Etat, ces questions de migration doivent être revues au plan ‘’politique avec beaucoup plus de sérénité’’ ; d’où la nécessité d’une coopération basée sur la ‘’ confiance’’ réciproque.
Le troisième élément que le Président Alassane OUATTARA dit avoir mis en relief, est celui de la ‘’responsabilité’’ de nos pays à faire en sorte que les jeunes soient bien ‘’éduqués, soignés et formés’’ et qu’ils aient surtout des emplois. Car
l’objectif de la politique économique, a –t-il souligné, c’est de pouvoir trouver du travail, en particulier pour les jeunes.
Pour terminer, le Chef de l’Etat a affirmé que l’Afrique est un continent ‘’d’avenir’’, mais qui doit relever de nombreux défis. De manière à ce que dans 35 ans, elle puisse occuper une ‘’place de choix’’ et assurer un ‘’leadership’’.
Notons que le Forum des Marchés Emergents a regroupé à Paris, pendant deux jours (11 et 12 avril 2016), d’illustres personnalités du monde de la politique, des finances et de la banque.
Le Forum a pris fin par la remise au Président de la République et à des invités spéciaux, d’un exemplaire du livre ‘’ Le Monde en 2050 : pour une communauté mondiale plus juste, plus prospère et plus harmonieuse ‘’ (un livre écrit par 26 auteurs), et par une photo de famille.
Commentaires


Comment