Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Entretien / Traoré Moussa, président de l’UNJCI et candidat à sa propre succession: Ce congrès est celui de la clarification
Publié le vendredi 15 avril 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Ebony:
© Abidjan.net par Marc Innocent
Ebony: l`UNJCI annonce les couleurs de l`édition 2015
Moussa Traoré, président de l’Union des journalistes de Côte d’Ivoire, a annoncé les couleurs des festivités de la cérémonie de distinction des meilleurs journalistes Ebony 2015.
Comment




Le 9ème congrès de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) se tient les samedi 16 et dimanche 17 avril 2016 à la salle de la conférence du ministère des Affaires étrangères avec l’enjeu de renouvèlement de ses instances. En prélude à l’événement, nous avons rencontré Moussa Traoré, le président sortant.

Après tout ce que l’on a connu, comment vont les préparatifs ?
Nous avons mis sur pied un comité d’organisation consensuel qui est à pied d’œuvre pour régler les derniers détails pour que le congrès se déroule dans d’excellentes conditions. Mes adversaires et les membres du conseil d’administration, sont exceptionnellement membres de ce comité. C’est une concession majeure que j’ai faite puisque selon les textes de notre union tout ceci fasse partie des prorogatives du bureau sortant. Aujourd’hui, la liste électorale est affichée à la maison de la presse dans un souci de transparence. Le thème retenu est : « Unjci, 25ans après, Bilan et perspectives ». Il est parrainé par le ministre de la Culture et de la Francophonie et présidé par notre ministre de tutelle.

Quelle sont les conditions pour y participer ?
Conformément à nos textes, tous les détenteurs de la carte de membre Unjci en cours de validité sont congressistes. Mais sont électeurs les détenteurs des cartes Unjci et Cijp. La cérémonie d’ouverture qui a lieu le samedi matin est ouverte à tous sans restriction.

A quoi doit-on s’attendre à ce congrès?
Nous allons renouveler toutes les instances dirigeantes de notre union et toiletter nos textes en profondeur. Il y a plusieurs articles de nos statuts et règlement intérieur qui sont aujourd’hui dépassés. Nous y travaillons.

Vos adversaires auraient écrit au ministère de la Communication au CNP et au Fsdp pour demander l’invalidation de votre candidature au motif qu’un de vos membres aurait démissionné. Qu’en est-il exactement ?
Il faudrait les approcher pour en savoir davantage. Mais en ce qui me concerne je les attends au congrès pour en parler sereinement. Si j’ai un conseil à leur donner, c’est de leur demander de réorienter leurs démarches vers les rédactions et les journalistes au lieu de perdre leur temps dans les couloirs de notre ministère, du CNP du Fsdp et même de la Cour suprême. Il n’y a aucun électeur de l’Unjci dans ces structures. Le poste de président de l’UNJCi ne s’obtient pas par nomination mais par des élections. Depuis un an et demi, ces gens jettent l’opprobre sur l’Unjci et ses responsables. Ce congrès sera l’occasion de tout clarifier. Pour une fois, les journalistes seront interrogés. Ils ont l’occasion de mettre fin à tous les débats de bas étages.

Quel appel aux journalistes ?
Qu’ils se mobilisent pour faire de ce congrès soit une fête populaire. Ils peuvent voter par procuration mais l’idéal serait que tous viennent pour dessiner les contours de l’Unjci nouveau.

Propos recueillis par M.Ouattara
Commentaires


Comment