Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La levée de l’embargo permettra d’équiper les forces ivoiriennes pour accomplir leur rôle régalien (Ministre)
Publié le vendredi 29 avril 2016  |  APA
7ème
© Abidjan.net par Marc Innoncent
7ème Conférence des Grandes Chancelleries d’Afrique Subsaharienne Francophone et de France
Mardi 24 Mars 2015. Abidjan. Le ministre d`Etat Albert Mabri Toikeusse (photo) représentant le chef de l`Etat Alassane Ouattara, a présidé la cérémonie d`ouverture de la 7ème conférence des grandes chancelleries d`Afrique de l`ouest et de France que la Côte d`Ivoire abrite pour la seconde fois.
Comment




Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le chef de la diplomatie ivoirienne, Albert Toikeusse Mabri s’est félicité, jeudi soir , de la levée de toutes les sanctions de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) à l’encontre de la Côte d’Ivoire qui permettra selon lui, « d’équiper davantage les forces ivoiriennes pour accomplir leur rôle régalien ».

Le Conseil de sécurité a rendu officiel , jeudi, la levée de toutes les sanctions avec effet immédiat qui pesaient sur la Côte d’Ivoire, notamment l’embargo sur les armes décrété en novembre 2004 ,des sanctions ciblées comme le gel des avoirs et prévoit l’arrêt de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) pour juin 2017.

« Je me félicite au nom du gouvernement de ces deux résolutions importantes qui ont été prises », a déclaré le ministre ivoirien des affaires étrangères, Albert Toikeusse Mabri sur le plateau du journal télévision de 20 heures de la première chaîne de la Radio télévision ivoirienne (RTI, service public).

« C’est une opportunité d’équiper davantage les forces pour accomplir leur rôle régalien vis-à-vis des populations, d’assurer la sécurité des investissements et des investisseurs », a expliqué le chef de la diplomatie ivoirienne.

Poursuivant, il a énuméré des raisons qui ont favorisé cette décision.« La réforme du secteur de la sécurité, le vaste chantier dans le domaine de la réconciliation et de cohésion sociale, la gouvernance améliorée, la démocratie renforcée » sont selon lui, des facteurs de « ces bonnes résolutions des Nations-unies ».

« Tous ces efforts sont aujourd’hui récompensés (…).Nous avons retrouvé la normalité, c’est pourquoi nos forces ont été aptes à réagir à Grand-Bassam (lors de l’attentat terroriste du 13 mars) », a conclu l’invité de la télévision à capitaux publics.

SY/ls
Commentaires


Comment