Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Annulation des dernières augmentations sur l’électricité, suspension du renouvellement du permis de conduire : Les associations de consommateurs remercient le Ministre Jean-Louis Billon
Publié le jeudi 5 mai 2016  |  Abidjan.net
Lutte
© Abidjan.net par Atapointe
Lutte contre la vie chère: les associations de consommateurs échangent avec le ministre Bilon
Les associations de consommateurs ont au cours d`une rencontre qu`ils ont eu ce mercredi 4 au cabinet au Plateau, remercier le ministre Billon pour avoir traduit leurs préoccupations au President de la République.
Comment




Les associations de consommateurs ont dit leurs remerciements au ministre du Commerce Jean Louis Billon, lors d’une rencontre, mercredi 04 mai 2016 , à son cabinet pour avoir su traduire leurs préoccupations sur la cherté de la vie au Président de la République.
« Merci d’avoir porté notre voix comme vous nous l’aviez promis et des décisions ont été prises qui réjouissent les consommateurs. L’action que vous avez posée est salutaire et c’est ce que les consommateurs attendaient », ont déclaré Koffi Jean Baptiste (UFCI), Marius Comoé (FACACI), Doukoua Godé (FACCI), évoquant les décisions prises le 1er mai, par le Président Alassane Ouattara.
Les présidents des associations de consommateurs se sont réjouis de l’annulation des dernières augmentations sur l’électricité, la suspension du renouvellement du permis de conduire et la volonté du gouvernement de mettre fin au monopole de la CIE et de la SODECI.
Quant à la distribution de l’électricité dont ils attendent l’application sur le terrain, ils ont proposé que cette libéralisation du secteur de l’électricité soit une occasion de développer les énergies renouvelables.
Puis avec le Ministre Billon, ils ont fait le tour des secteurs dont ceux de la viande, du bois, de l’oignon et de l’attiéké détenus par des groupes ou groupements de personnes qu’il faudra réorganiser.
Commentaires


Comment