Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire / Les États membres de l’Union du fleuve Mano recommandent la signature d’un mémorandum d’entente sur le terrorisme
Publié le vendredi 13 mai 2016  |  AIP
Sécurité
© Abidjan.net par DA
Sécurité aux frontières des Etats membres du fleuve Mano : atelier d`information ouvert à Abidjan
Jeudi 08 octobre 2015 . Abidjan-Plateau. Le ministère de l`intégration africaine et des ivoiriens de l`extérieur en collaboration avec l`union du fleuve Mano a initié un atelier d`information sur les Unités Conjointes de Sécurité et de Restauration de la Confiance (UCSRC) aux frontières des États membres de l`Union du Fleuve Mano (UFM) .
Comment




Abidjan – Des experts des États membres de l’Union du fleuve Mano (UFM) recommandent la signature d’un mémorandum d’entente dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et la sécurité maritime dans le cadre du maintien de la stabilité dans ces Etats.

» La réunion des experts qui s’est tenue, hier, a insisté sur l’adoption d’un mémorandum d’entente dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et de la sécurité maritime « , a déclaré la secrétaire générale de l’UFM, Dr Kaba Hadja Saran Daraba, lors de la cérémonie d’ouverture des assises de l’UFM, à l’hôtel Afrikland de Grand Bassam, vendredi.

» Les crises nous obligent à réfléchir, à anticiper sur ce qui pourrait venir (…); aucun Etat n’est à mesure de régler le problème de sécurité seul » a-t-elle insisté, invitant les pays membres, à savoir, la Côte d’Ivoire, la Sierra Leone, la Guinée et la Liberia à oeuvrer pour « une gouvernance harmonisée ».

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, soulignent que ces assises revêtent un caractère crucial, après les attaques terroristes, du 13 mars qui ont coûté la vie à 19 personnes. Il a salué l’engagement de l’Union du fleuve Mano à lutter contre cette « mafia » composée de » jeunes radicalisés » que constitue le terrorisme.

Les propositions de cette rencontre, entre autres, le renforcement et l’amélioration de la coopération sous-régionale pour la sécurité des frontières, la signature d’un mémorandum d’entente sur la sécurité maritime et la mise en place d’un cadre de lutte contre le terrorisme pourront garantir la stabilité dans la sous-region, a soutenu Hamed Bakayoko.

Créée en 1973, L’Union du fleuve Mano regroupe quatre pays d’Afrique de l’Ouest à des fins de coopération et d’intégration régionale.

nmfa/akn/ask
Commentaires


Comment