Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Insécurité/Phénomène des Microbes: les victimes parlent
Publié le lundi 23 mai 2016  |  Islam Info
La
© Ministères par DR
La Police nationale avec l’appui du CDDO et de la gendarmerie nationale lance l’opération épervier contre les « Microbes » à Abidjan
Mercredi 18 mai 2016. La Police nationale avec l’appui du CDDO et de la gendarmerie nationale lance l’opération épervier contre les « Microbes » à Abidjan. Bilan partiel : 248 présumés délinquants en majorité des mineurs interpellés.
Comment




Au moment où l’opération Epervier est lancée pour enrayer dit on définitivement le phénomène des microbes, Islam Info vous livre les résultats de son enquête qui a duré dix huit mois. Ce premier document est une compile de plusieurs interviews recueillies auprès de certains habitants des communes d’Abobo, d’Adjamé, d’Attécoube et de Yopougon. Ce phénomène récurrent qui est plus qu’une gangrène ne cesse de s’accroître, laissant dans la détresse et la peur totale toutes ces victimes et leur famille. Aussi, des conséquences psychologiques, sociales et économiques, liées aux agressions sont constatées. L’image de l’Etat dans cette Affaire ne peut être reluisante. Aujourd’hui, le constat est clair. Tout le monde en souffre. De près comme de loin, nous sommes tous concernés par ce fléau et il est plus que temps de se mettre ensemble pour réfléchir et trouver des solutions. Le terme ‘’MICROBE’’ utilisé pour les décrire, aujourd’hui dépasse les limites qui les présentaient comme des gamins qui agissaient par la force du nombre. Car des témoins ont aperçu à plusieurs reprises des adultes qui participent à ces forfaits lâches et indignes. Autre chose plus choquante, selon les témoignages que nous avons pu avoir, les forces de sécurités semblent ne pas pouvoir répondre à temps aux appels de détresse des populations. Parfois la Police organise des opérations spéciales qui imposent un certain calme aussi tôt rompu dès la fin de ces opérations. La méthodologie choisie par IslamInfo a été de donner d’abord la parole aux victimes qui se plaignent du phénomène des microbes mais aussi et surtout du silence et de l’indifférence des uns et des autres. En attendant nous vous livrons ici les interviews exclusives de quelques victimes des microbes.

I. TEMOIN N°1 : UNE COMMERÇANTE N.F.

Dame N.F est une commerçante prospère vivant à Abobo. Elle a été victime de la barbarie des microbes. Elle nous raconte son calvaire.

1. Bonjour madame, vous êtes commerçante, que vendez-vous ?

Je suis commerçante de pagne.
2. Quel est votre mode d’approvisionnement ?

Je me fais livrer les pagnes par camion.
3. Quand et à quelle heure avez-vous été agressée ?

Ça s’est passé un jeudi soit trois jours après l’arrivée de mes marchandises. Je ne me rappelle plus de l’heure du début mais après leur passage il était 2 heures du matin.
... suite de l'article sur Islam Info

Commentaires


Comment