Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Omnisports : la renaissance de la nation en marche
Publié le vendredi 3 juin 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




Les 5èmes Championnats d’Afrique de natation de la zone II, qui se sont déroulés du 27 au 29, à Dakar au Sénégal, ont repositionné la Côte d’Ivoire dans le gotha de cette discipline en Afrique. Avec 18 médailles, dont cinq (05) en or, la natation ivoirienne, dirigée par Vremen Serge, met fin à plus de trois décennies de disette. La renaissance de la natation ivoirienne est en marche, à quelques mois des Jeux Olympiques de Rio.

Il a fallu attendre la première année du second mandat de Vremen Serge, président de la Fédération Ivoirienne de Natation et de Sauvetage ( FINS), la 5e année de sa présidence, pour savourer la joie de glaner des médailles et repositionner la Côte d’Ivoire parmi les nations africaines de la natation. Au terme de ce championnat qui a vu la participation de 22 pays, la Côte d’Ivoire a terminé 3e au classement général avec 18 médailles dont 5 en or, 8 en argent et 5 en bronze. Mieux, elle a enregistré des records désormais inscrits dans les annales de la Confédération Africaines de natation (Sur les 200M nage libre, 2:09.77, au 400M nage libre 4:29.06, au 800M nage libre 9:14.30). La meilleure performance a été arrachée par l’ivoirienne Té Flan Talita avec un chrono de 4.29.06 sur le 400m nage libre. Elle a même été désignée, meilleure athlète féminine. Ces performances et ces résultats ont fait oublier à la Fédération Ivoirienne de nation et de sauvetage, les Jeux Africains 2015. Cette compétition n’avait pas souri à Té Flan et Thibaut Danho. A Dakar, chacun des six nageurs ivoiriens a enfilé une médaille. Té Flan en a glané 7 (5 or, 1 argent, 1 bronze), Danho Thibaut a arraché 5 médailles (4 argent, 1 bronze), Lucie Patinier, pour sa part, a eu 4 médailles, dont 3 en argent et une en bronze. Atta Tano Pierre et Alassane Sylla ont chacun enfilé une médaille de bronze. La dernière médaille de la Côte d’Ivoire, avant cette date, remonte à 1988 à Lagos au Nigéria, lors des jeux de la CEDEAO. A cette époque, l’équipe nationale avait récolté une seule médaille en or (sur le 200M brasse). On peut le dire, ces résultats et performances sont le fruit de la politique mise en place par Vremen Serge. Sans une véritable piscine Olympique ( La piscine d’Etat en réhabilitation), capable de permettre aux nageurs ivoiriennes évoluant en Côte d’Ivoire de s’entrainer comme il se doit, le patron de la natation a misé sur les binationaux que sont Té Flan, Thibaut Danho, Patinier Lucie Kouadio. Une politique soutenue par l’actuel ministre des Sports Albert François Amichia. Il a fallu de la patience, du travail. En clair, la renaissance de la natation Ivoirienne est en marche. Avec surtout ces binationaux qui permettent à la Côte d’Ivoire de renouer avec des médailles et des performances. Désormais la Côte d’Ivoire dispose d’une équipe nationale capable de tenir la barre haute de cette discipline au niveau continental.


Ange Kouadio
Commentaires

Dans le dossier

Sport et autres disciplines
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3665 du 2/6/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment