Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Touré Mamadou offre la rupture du jeûne aux étudiants musulmans
Publié le mardi 14 juin 2016  |  L’expression
Religion:
© Abidjan.net par C. K.
Religion: les élèves et étudiants musulmans sensibilisent les associations de jeunesse contre le terrorisme
La traditionnelle cérémonie de rupture de jeûne de l`Association des Élèves et Étudiants Musulmans de Côte d`Ivoire (AEEMCI) s`est tenue dimanche soir à Abidjan en présence de certaines personnalités de la classe politique ivoirienne.
Comment




Démontrer par tous les moyens que l’Islam n’a rien à avoir avec le terrorisme. C’est le mot d’ordre lancé, dimanche, par l’Imam Yaya Karamoko, à l’endroit des organisations de jeunesse musulmane de Côte d’Ivoire. C’était à l’occasion de la cérémonie de rupture collective du jeûne de Ramadan, organisée à Heden Golf Hôtel par l’Association des élèves et étudiants musulmans de Côte d’Ivoire (Aeemci) sous le parrainage de Touré Mamadou, conseiller du président de la République chargé de la jeunesse et des sports. L’occasion était belle pour l’Imam de la mosquée Al-Qardawi de l’Université Félix Houphouët-Boigny, d’inviter les jeunes à faire preuve d’ouverture d’esprit en évitant les positions radicales. A l’en croire, les actes perpétrés par les terroristes à travers le monde ne peuvent se justifier par l’Islam. Car, selon le conférencier, le modèle qu’ils prônent n’est pas celui du Prophète Muhammad (Paix et salut sur lui). "Le phénomène qui a lieu actuellement n’a rien de religieux et il est en train de prospérer sur le fleuron de l’ignorance. La jeunesse est une frange sensible, une proie facile pour les recruteurs avides. La sécurisation de ce pays est l’affaire de nous tous. Nous devons démontrer par tous les moyens que l’Islam n’a rien à avoir avec le terrorisme", a soutenu Imam Karamoko. L’Amir de l’Aeemci, Koné Mamadou, a remercié les personnalités qui ont contribué à la réussite de la cérémonie. Il s’agit notamment des ministres Albert Mabri Toikeusse, Konaté Sidiki, le Conseiller du Président de la République en charge de la Jeunesse et des Sports, Touré Mamadou ainsi que l’international ivoirien, Kolo Habib Touré, défenseur de Liverpool FC. Selon le parrain Touré Mamadou dont le discours a été lu par le député Yéo Brahima, le terrorisme est un phénomène "déshumanisant’’ qu’il convient d’enrayer grâce à des stratégies de lutte inclusives et participatives. C’est pourquoi, il a salué l’initiative de l’Aeemci. "Persévérez dans votre rôle d’encadrement de la jeunesse musulmane. Toute chose que vous faites si bien depuis 40 ans", a exhorté Touré Mamadou par le biais de son representant. Pour le ministre des Affaires étrangères, Albert Mabri Toikeusse, il convient de poursuivre les réflexions sur les questions telles que le terrorisme et le radicalisme religieux. "Nous les anciens et vous les plus jeunes, avons le devoir de faire en sorte que l’image véhiculée par l’Islam soit celle de la paix et de la solidarité. Nous ne sommes pas à l’abri du radicalisme. Faisons attention, soyons tolérants et cultivons l’amour entre nous", a conseillé le chef de la diplomatie ivoirienne. La cérémonie a été ponctuée par la lecture d’une motion de soutien de l’Aeemci aux actions gouvernementales visant à lutter contre le terrorisme et la paupérisation. Notons que plusieurs organisations de jeunesse ainsi que des mouvements de jeunesse de la société civile ont pris part à cette rupture de jeune offerte par le conseiller Touré Mamadou aux étudiants musulmans de Côte d’Ivoire.
Commentaires


Comment