Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Campus de Cocody : Un cargo de la police percute un étudiant handicapé et prend la fuite
Publié le samedi 18 juin 2016  |  Le Quotidien d’Abidjan
Activités
© Ministères par Guy Lasme
Activités gouvernementales : Le Ministre Alain Logbognon initie l’opération « Un million de poches de sang jeune. »
Jeudi 21 mars 2013, Université Félix Houphouët Boigny. Abidjan-Cocody. Le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, en partenariat avec le Ministère de la Santé, de la Lutte contre le Sida à travers le Centre National de Transfusion Sanguine(CNTS), initie l’opération « Un million de poches de sang jeune. » Les étudiants se mobilisent pour donner leur sang.
Comment




Les forces publiques détachées au campus de l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan Cocody ont renversé hier un jeune étudiant. Après cet accident, le cargo de police a pris la poudre d’escampette au lieu d’administrer à la victime les premiers soins que nécessite son état. Cette forfaiture des policiers a suscité la colère de la Fédération Estudiantine et Scolaire de la Côte d’Ivoire (FESCI) qui a condamné cet acte et a annoncé des actions d’envergure pour le respect des franchises universitaires.
Les policiers ayant leur "commissariat" au sein du campus de Cocody ont encore faire parler d’eux. Et ce, de la plus mauvaise des manières. Après avoir violenté, volé et violé des étudiantes endormies dans la nuit du 11 avril dernier, ces hommes en armes ont percuté hier le jeune Roland Alabba, étudiant handicapé en licence 1 de sciences économiques et de gestion. Selon des témoignages sur place, il était presque 6h20 du matin lorsque l’infortuné Roland Alabba s’en allant aux cours a été percuté par un cargo de la police nationale qui aussitôt a démarré en trompe sans aucune assistance à cet infortuné étudiant. Un acte inhumain que les étudiants du campus de Cocody ont alerté le Service d’Assistance Médicale d’Urgence (SAMU) qui a conduit la victime au CHU de Cocody. Il y décède quelques heures plus tard. Les étudiants ont alors manifesté devant les locaux de la présidence de l’université pour dénoncer cet acte barbare et exigé le retrait définitif des policiers sur l’espace universitaire. Les policiers en faction ont été exfiltrés par les membres de la FESCI car certains étudiants voulaient se rendre justice. Après un moment d’accalmie, les membres de la FESCI et d’autres associations estudiantines ont rencontré des autorités administratives de l’université Félix Houphouët-Boigny. Cette rencontre a, selon les "fescistes", accouché d’une souris. Outre l’accident dont Roland Alabba a été la victime malheureuse qui a provoqué les remous, le campus de Cocody a connu aussi d’autres perturbations. Il s’agit du lancement d’un mouvement de grève général suivi d’un meeting de Assi Fulgence Assi à la place Akplélé Akpélé.
Opération "Non libération campus 2016"
Le secrétaire général de la FESCI a entamé son meeting sous un soleil de plomb hier, vers 13h. Il a d’abord décrié l’attitude des policiers pour leur incivisme et annoncé qu’aucun étudiant de l’université ne quittera sa résidence universitaire à cause des jeux de la francophonie. Il a lancé l’opération "non libération du campus 2016". « Lors de notre dernière assemblée générale, on a dit qu’on n’allait jamais quitter nos résidences universitaires. Aucun étudiant ne sortira du campus. On ne peut pas quitter nos résidences en période de cours et en pleins examens » a déclaré le secrétaire général de la FESCI.

Elvis Gouza
Commentaires

Titrologie



Le Quotidien d’Abidjan N° 1769 du 17/6/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment