Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Auto-Emploi : Le Pasres instruit 20 doctorants sur l’entrepreneuriat
Publié le jeudi 30 juin 2016  |  Abidjan.net
Auto-Emploi
© Abidjan.net par Cyprien K.
Auto-Emploi : Le Pasres instruit 20 doctorants sur l’entrepreneuriat
Mercredi 29 juin 2016. Abidjan. Ecole normale supérieure (ENS) d’Abidjan-Cocody. Le Programme d’appui stratégique à la recherche scientifique (PASRES) a lancé, un programme de formation de vingt étudiants en thèse de doctorat à entrepreneuriat dans le cadre de la réduction de la pauvreté à travers le financement de projets de recherche de haute qualité susceptibles d’avoir un impact bénéfique sur le développement durable du pays par la création d’entreprises innovatrices.
Comment




Le Programme d’appui stratégique à la recherche scientifique (PASRES) a lancé, ce mercredi 29 juin un programme de formation de vingt étudiants en thèse de doctorat à entrepreneuriat dans le cadre de la réduction de la pauvreté à travers le financement de projets de recherche de haute qualité susceptibles d’avoir un impact bénéfique sur le développement durable du pays par la création d’entreprises innovatrices. c’était à l’Ecole normale supérieure (ENS) d’Abidjan-Cocody.

Cette formation de trois jours vise à susciter chez les auditeurs la vision et la motivation en mettant à leur disposition « les rudiments nécessaires pour devenir des entrepreneurs par leur intégration dans le milieu des affaires, de l’entreprenariat et de la valorisation économique des résultats de recherche par la création d’entreprises », selon le secrétaire exécutif du PASRES, Sangaré Yaya.
Citant l’exemple de 1 026 entreprises et plus de 7 000 emplois créés entre 1999 et 2015 dans les domaines des TIC, de la biologie, la chimie, la santé et l’environnement, il a indiqué que « les jeunes peuvent avoir des carrières prometteuses dans ce domaine qui peut efficacement contribuer à résorber le chômage ».
Sans vocation « par définition » d’entrepreneurs ni les compétences nécessaires pour se lancer dans la création d’entreprises, « le présent atelier répond à un besoin de formation du plus grand nombre d’étudiants des différentes universités afin d’accroître leurs chances de devenir de potentiels entrepreneurs, des créateurs et gestionnaires compétents », a souligné le directeur général de la Recherche scientifique et de l’Innovation technologique, Kati-Coulibaly Séraphin, à l’ouverture des travaux.
A son avis, les jeunes diplômés devraient désormais être davantage « créateurs d’emplois » que simples « employés » dans un pays qui compte 77% de sa population de jeunes de moins de 35 ans et où moins de 10% de la population active occupent des « emplois modernes ».

C.K
Commentaires


Comment