Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Crise dans le secteur Assurance: la CIMA sanctionne des opérateurs ivoiriens
Publié le lundi 4 juillet 2016  |  Le Quotidien d’Abidjan
Comment


La CIMA, organisme de régulation du secteur des assurances en Afrique francophone vient de frapper fort des entreprises ivoiriennes.

La confédération interafricaine des marchés d’assurances (CIMA), le régulateur du secteur en Afrique francophone subsaharienne, avait décidé de mettre sous administration provisoire la compagnie dénommée ‘’La loyale d’Assurance’’. C’est désormais au tour de la Société Tropicale d’Assurance (TSA), d’être placée sous surveillance rapprochée par l’instance de régulation du secteur en Afrique. Selon le confrère ‘’jeune Afrique’’, c’est dans un courrier adressé fin avril dernier à M. Adama Koné, le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’Economie et des Finances, que M. Gangne Bédi, président de la commission régionale de contrôle des assurances au sein de la CIMA a attiré l’attention sur les manquements financiers de TSA. En matière de couverture des engagements, l’assureur présenterait un déficit de 3,6 milliards de Fcfa. Une mauvaise gestion des fonds des souscripteurs, en somme. Et pourtant, le patron de TSA, n’est pas à son premier forfait. Après avoir été demis de ses fonctions par le conseil d’administration d’une compagnie d’assurance de la place où il occupait le poste de Directeur général pendant plus d’une dizaine d’années, il va se retrouver à la tête de la Sonarci qu’il crée, il y a une dizaine d’années. Une société qui a fait long feu, sans doute à cause de la gestion de son fondateur. Il change alors la dénomination de la société et la rebaptise TSA qui malheureusement connaitra le même sort que la défunte SONARCI. Les mêmes effets produisant les mêmes conséquences, l’épargne des souscripteurs est gérée dans un flou total. Un client très amer déclare: « Ils sont nombreux ces opérateurs économiques qui grugent les souscripteurs et changent par la suite la dénomination de leurs entreprises pour échapper au fisc ou se fondre dans la nature », dénonce-t-il. Soulignons que M. Souleymane Méité a été secrétaire général puis vice président de l’Association des Sociétés d’Assurances en Côte d’Ivoire (ASACI). Il est candidat au poste de président de la chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire. Un autre défi pour cet opérateur économique.

San Aubin
Commentaires

Titrologie



Le Quotidien d’Abidjan N° 1783 du 5/7/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment