Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Révision de la constitution : Le projet de loi organique portant organisation du référendum pour l’adoption de la constitution voté
Publié le jeudi 14 juillet 2016  |  Abidjan.net
Révision
© Abidjan.net par JOB
Révision de la constitution : Le projet de loi organique portant organisation du référendum pour l’adoption de la constitution voté
C’est par acclamation que le projet de loi organique portant organisation du référendum pour l’adoption de la constitution a été adopté à l’unanimité des membres présents de la Commission des Affaires Générales et Institutionnelles (CAGI), le 14 juillet 2016 à l’hémicycle.
Comment


C’est par acclamation que le projet de loi organique portant organisation du référendum pour l’adoption de la constitution a été adopté à l’unanimité des membres présents de la Commission des Affaires Générales et Institutionnelles (CAGI), le 14 juillet 2016 à l’hémicycle.

L’émissaire du gouvernement, le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité, M. Hamed Bakayoko s’est dit satisfait du vote de ce projet de loi organique « qui permet de déterminer les modalités de tenue du référendum ».

En ce qui concerne les dispositions générales, le présent projet de loi stipule entre autre que la Commission Electorale Indépendante (CEI) est chargée de l’organisation et la supervision du référendum pour l’adoption de la constitution et, que le projet de loi portant constitution soumis au référendum est adopté à la majorité des suffrages exprimés.
Une seule question est posée aux électeurs : « Approuvez-vous le projet de constitution proposé par le Président de la République ? » Pour ce qui qui concerne le collège électoral, la liste électorale pour le scrutin référendaire en vue de l’adoption de la constitution est la liste électorale de 2015, actualisée par la CEI. Elle est convoquée en vue du référendum par décret pris en conseil des ministres, sur proposition de la CEI.

Il faut indiquer que les échanges avec les députés ont duré 2 heures 10 minutes. Au sortir de la séance, Madame Traoré Adjaratou, la députée de Koumassi s’est réjouie de « cette initiative du Président de la République de faire valider toutes les étapes du processus de ce référendum pour l’adoption de la constitution par l’Assemblée nationale ».
En outre, le député de Fresco, M. Alain Lobognon a attiré l’attention de l’assemblée sur le financement du scrutin et surtout sur le délai de la proclamation des résultats provisoires qui est dans la section IV dudit projet de loi, est de 72 heures. Il a souhaité que les résultats se fassent à la clôture du scrutin.

Pour l’examen de ce projet de loi, le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité, M. Hamed Bakayoko était accompagné du ministre d’Etat chargé du dialogue politique et des relations avec les Institutions, M. Ahoussou Jeannot et du garde des sceaux, ministre de la justice, M. Sansan Kambilé.

R. Kopernik
Commentaires


Comment