Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Commissions thématiques de la société civile: Hélène Gnionsahé met son équipe en ordre de bataille
Publié le mardi 19 juillet 2016  |  Notre Voie
Présidentielle
© Abidjan.net par D. Tagro
Présidentielle 2015 : La Convention de la société civile appelle à une campagne apaisée
Mercredi 7 octobre 2015. Abidjan. Hélène Gnionsahé, Coordinatrice nationale de la Convention de la société civile ivoirienne (CSCI) appelle les hommes politiques et les populations à une campagne électorale apaisée.
Comment


La présentation officielle des six commissions thématiques de la Convention de la société civile (CSCI) a été l’occasion pour la Coordinatrice nationale de mettre son équipe en mission. « Il faut faire le suivi des procès pour rédiger les rapports en vu de l’Etat de Droit. Il y a des personnes qui sont en prison depuis des années sans jugement. Il faut le dénoncer », a insisté Hélène Gnionsahé. Avant d’indiquer que c’est avec les propositions et rapports de ces différentes commissions que la CSCI entend se faire le porte-parole des populations. Ces six commissions dénommées par des thématiques sont : la commission Etat de droit et égalité des chances, la commission pour la jeunesse, l’éducation et l’emploi, la commission des affaires professionnelles et syndicales, la commission pour le développement durable et la proximité, la commission pour la promotion humaine et la cohésion sociale, et la commission chargée des questions genre. Cette cérémonie a aussi été l’opportunité pour la responsable de la CSCI de faire connaître la structuration, le fonctionnement et le positionnement de sa structure dans le paysage sociale, politique et économique de la Côte d’Ivoire.

Selon Isabelle Manimben, représentante du Comité catholique contre l’Afrique et pour le développement (CCFD), « le défi de la société civile est de porter la voix de la population pour que leurs opinions soient prises en compte par les politiques en Côte d’Ivoire ». Pour elle, la société civile doit inciter les grands débats sur la vie de la nation, qui peuvent être des alternatives pour les politiques. La mise en place des commissions thématiques et les débats qui en résulteront, dit-elle également, devront permettre de dynamiser la société civile.

DJè Abel
Commentaires


Comment