Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Football Ligue 1 / Co Korhogo aux enfers: le club victime de l’indifférence des cadres du Poro
Publié le mercredi 20 juillet 2016  |  Le Nouveau Réveil
Comment


Le Co Korhogo ne fera pas plus partie de l’élite du football ivoirien la saison prochaine. La formation du président Ouattara à Bakari fera valoir ses droits à la Ligue 2. A trois journées de la fin de la saison, la messe est dite. Le club de Ouattara Bakari, en enregistrant sa 13è défaite de la saison face à Yopougon, a précipité son départ aux enfers surtout que la Soa, au même moment, s’offrait une victoire pour s’éloigner de la zone dangereuse. Le bilan qui envoie Korhogo en Ligue 2 est net. La formation de la ville du Poro a pris 13 défaites en 23 matches et enregistré 7matches nuls et avec la plus mauvaise défense du championnat (33 buts encaissés) En attendant de savoir qui de la Soa où de Yopougon ? Espérons tout simplement que Korhogo profitera de sa descente pour refaire ses fondements. Le Co Korhogo, ce club qui fait la fierté de la région des Savanes, aurait pu jouer les premiers rôles s’il bénéficiait des soins de ses nombreux cadres. Malheureusement, à l’instar de beaucoup d’autres régions avec ses nombreux cadres, l’équipe de la capitale du Poro souffre d’une indifférence totale de ses fils. Et le club est porté par son seul président Ouattara Bakari et quelques bonnes volont(és. Les conflits politiques entre frères ont fini par avoir une incidence négative sur la vie du club. La belle région de Korhogo se voit ainsi rayer et la carte footballistique de la Ligue 1. Désormais le seul porte-flambeau de cette vaste région du Nord sera le Denguelé d’Odienné. Une représentation trop faible pour une région aux riches potentialités. Vivement que les cadres, fils et filles du Poro et sympathisants unissent leurs forces pour un retour rapide de « leur club » parmi l’élite du football ivoirien. Pendant que le Co Korhogo fait le deuil de sa descente aux enfers, Yopougon, le promus, garde un peu d’espoir. La formation de la plus grande commune d’Abidjan n’a pratiquement pas son destin en main car le club doit gagner au moins deux de ses trois derniers matches et souhaiter un faux pas de la Soa, qui a 5 points de plus qu’elle.

DE BOUAFFO
Commentaires


Comment