Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Manif contre la hausse de l’électricité en Côte d’Ivoire: Affi N’guessan accuse le parti de Ouattara de chercher des ’’boucs émissaires"
Publié le mercredi 27 juillet 2016  |  Alerte Info
Résultats
© Abidjan.net par D. ASSOUMOU
Résultats des élections présidentielles: la réaction du candidat du FPI
Mercredi 28 octobre 2015. Abidjan. Le candidat du Front Populaire Ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan était face à la presse au QG de son parti à Abidjan. Affi N’Guessan a adressé ses félicitations au président élu. Pour Affi, ce scrutin montre que la Côte d`Ivoire est toujours un pays en crise.
Comment


Le président du Front populaire ivoirien (FPI, principal parti de l’opposition) Affi N’guessan, a accusé mardi le Rassemblement des républicains (Rdr), le parti du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara de chercher des ''boucs émissaires'', après la vague de manifestations sociales liées à la hausse du prix de l'électricité en Côte d’Ivoire.

''Les propos de certains cadres du RDR traduisent la cécité politique de leur pouvoir sur les difficultés qui étranglent les ivoiriens. Du haut de leur piédestal, ils méprisent les souffrances du peuple et pour cacher leur incompétence ils tentent vainement de trouver des boucs émissaires, a déclaré Affi N’guessan, devant des militants de son parti aux Etats Unis, où il séjourne en ce moment''.

Depuis le 19 juillet, des manifestations dûes à la hausse du prix de l’électricité, par la Compagnie ivoirienne d’électricité ont éclaté à Yamoussoukro (capitale politique), puis, Daloa (Centre-Ouest), Korhogo (Nord), Tiassalé et Bouaké.

En janvier, les factures ont connu une augmentation allant jusqu’à 50%, contrairement aux 16% prévus par le gouvernement.

Pour calmer la grogne des populations, le chef de l’Etat a exigé l’annulation de cet ajustement tarifaire du coût de l’électricité et le remboursement du trop-perçu aux abonnés, à l’occasion de la fête du travail le 1er mai.

Dans l’application de cette décision, les consommateurs ont reçu deux factures, celles de mars-avril et mai-juin, dans le mois de juillet. Une situation qui a suscité des mécontentements.

Vendredi, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la coalition au pouvoir , avait estimé que ces violences étaient ''téléguidées par des mains obscures'' et des individus aux ''intentions inavoués''.

Quatre jours après, le RDR a relevé dans un communiqué que ''sous le couvert de revendications'', des individus s’adonnent à des ''manœuvres inacceptables'' et aux ''desseins inavoués''

FDI
Commentaires


Comment