Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Abidjan : la police lance une opération de lutte contre le grand banditisme pour des "vacances sécurisées"
Publié le mercredi 27 juillet 2016  |  Alerte Info
Lutte
© APA par Amah Saliou
Lutte contre le grand banditisme: Lancement de l`opération Vacances sécurisées
Abidjan le Mardi 26 juillet 2016. Dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme et la consolidation de l`Opération Epervier, la Police Nationale a lancé l`opération Vacances Sécurisées. Ce sont 3000 personnes qui sont déployées avec 216 véhicules.
Comment


La police ivoirienne a procédé mardi au lancement d’une opération de lutte contre le grand banditisme pour des "vacances sécurisées" à Abidjan, a constaté un journaliste de ALERTE INFO.

"Les missions assignées" aux éléments de l’opération c’est de lutter contre le grand banditisme et les incivilités sous toutes leurs formes », a indiqué, le directeur général adjoint de la police, chargé de la sécurité publique, le commissaire Youssouf Kouyaté.

Les 3.000 éléments issus de différentes unités dont le Centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo), la Brigade anti-émeute (Bae) la compagnie républicaine de sécurité (Crs) et la police mondaine vont sillonner quotidiennement le district pour assurer des vacances paisibles et "faire d’Abidjan, l’une des villes les plus sécurisées, a ajouté M. Kouyaté.

A la faveur des grandes vacances, il est impératif de "réarticuler le dispositif sécuritaire" et l’adapter à la nouvelle donne, selon le directeur général adjoint de la police.

En terme d’incivisme, le commissaire a évoqué les véhicules de transport en commun, communément appelés gbaka qui chargent et déchargent en pleine chaussée et les marchés qui se créent sur des voies. "Cela dérange la circulation et provoque des accidents", a-t-il dit annonçant que plus aucun "Gbaka ne partira d’Abidjan nord vers Abidjan sud".

"L’opération vacances sécurisée" intervient à la suite de l’opération "épervier" (16 mai-25 juillet) qui a mobilisé 3.000 hommes permis de détruire 166 fumoirs, d’interpeler 11.539 personnes et déférer 250 dont 10 mineurs.

LKO
Commentaires


Comment