Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Restitution Études Projet VIGIMET: La ville de Korhogo va connaitre une hausse de température dans les années à venir.
Publié le mardi 2 aout 2016  |  Ministères
Restitution
© Ministères
Restitution Études Projet VIGIMET à Korhogo.
Comment


Les résultats d’une étude sur les risques de catastrophes naturelles dans la ville de Korhogo ont été rendus publics au cours d’un atelier de restitution, le lundi 25 juillet 2016 à l’université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo.
En effet, vu l’efficacité limitée des politiques de prévention des risques de catastrophe, il est apparu nécessaire de mettre en place une stratégie pour la promotion et le renforcement de leur efficiente et de leur efficacité, aux fins d’améliorer les actions de prévention des risques de catastrophe.
Selon le chef du projet "Vulnérabilité urbaine et amélioration du système de gestion des risques hydrométéorologiques dans la ville de Korhogo"(VIGIMET) lancé en 2014, Prof. Vanga Adja Ferdinand, "il s’agit de s’intéresser à l’ensemble des facteurs pouvant contribuer à l’amélioration du système de surveillance, de prévention et de gestion des inondations, des épisodes secs, des canicules, dans la ville de Korhogo".
Pour lui, l’atelier va occasionner le partage et le retour d’expérience et présenter les résultats du projet VIGIMET à la communauté scientifique, aux autorités administratives et politiques et aux acteurs impliqués dans la prévention et la gestion des risques et catastrophes hydrométéorologiques.
Présent à cette activité, le président de l’université Péléforo Gon Coulibaly, Prof Coulibaly Adama s’est réjoui du rapprochement entre le monde de la recherche et les acteurs du développement, qui permettra d’assurer une plus grande visibilité de l’appui au développement par des partenaires qu’il n’a pas manqué de remercier.
"Les changements climatiques entraînent des phénomènes extrêmes plus fréquents et plus destructeurs qu’il est nécessaire d’apprendre à mesurer pour apporter des réponses à la population", a-t-il ajouté.
Au cours de l’atelier, les aspects climatiques des risques hydrométéorologiques et préventions météorologiques dans la ville de Korhogo ont été présentés par Dr. Silué Siélé. S’agissant du Dr. Assouman Serges Fidèle, il s’est occupé de la cartographie et les caractéristiques des zones à risques dans la ville de Korhogo. Les aspects sociodémographiques, perceptions locales et gestion des catastrophes ont été l’affaire du Dr. Kadjo Arsène.
Il ressort de ces différentes communications que la température va connaître une hausse au cours des prochaines années alors que la quantité moyenne de pluie restera quasiment stable dans le nord du pays. Les études révèlent également que la quantité moyenne annuelle de 250 mm de pluie ne va pas beaucoup changer et l’on annonce des moments de pluies fortes et des moments de pauses sèches à l’intérieur de la saison des pluies.
Le représentant de l’ONG ARK Korhogo, M. Soro Roger propose des actions fortes et ciblées de sensibilisation en direction des populations et une synergie d’actions entre les chercheurs, les autorités administratives et politiques et les acteurs engagés dans la prévention des catastrophes. Quant au Prof. Konaré Abdourahamane, celui-ci a parlé du nouveau cadre du projet VIGIMET et la mise en place du Master CCBAD à l’université de Korhogo.
Les échanges qui ont suivi les présentations ont permis à toutes les parties de mieux cerner les préoccupations des uns et des autres, ainsi que les solutions envisagées.
L’atelier a pris fin par une signature de convention de partenariat entre l’université Péléforo Gon Coulibaly et l’ONG ARK, en vue de renforcer les actions de prévention et de gestion des risques de catastrophes dans la ville de Korhogo. Un partenariat encouragé par le représentant du préfet de région, préfet du département de Korhogo.
Commentaires


Comment