Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Réintégration à la fonction publique ivoirienne de 2 ex-exilés ‘’emblématiques’’ pro-Gbagbo
Publié le jeudi 4 aout 2016  |  APA
Cérémonie
© Abidjan.net par stape
Cérémonie de remise officielle des attestations de réintégration du ministre Kadet Bertin et du commandant Kakou Brou par la ministre Mariétou Koné.
Mercredi 03 Août 2016 -Abidjan. Le ministre de la fonction publique M Pascal Abina a présidé la cérémonie de remise d`attestation de réintégration à la fonction publique de Kadet Bertin et de Kakou Brou par la ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de l’Indemnisation des victimes.
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire)- Deux ex-exilés ‘’emblématiques’’ proches de l’ancien chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo ont été réintégrés, mercredi, à la fonction publique ivoirienne après avoir reçu leur arrêté des mains du ministre de la Fonction publique Abinan Kouakou Pascal et de sa collègue de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes, Mariatou Koné, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Il s’agit de l’ex-ministre ivoirien de la défense, Bertin Kadet par ailleurs enseignant-chercheur et du Commandant des affaires maritimes Kakou Brou dit KB qui ont été mis à la disposition de leur ministère de tutelle que sont respectivement le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le ministère des transports.

Selon le Pr Mariatou Koné, ministre ivoirienne chargée de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes, « à travers cette remise symbolique (d’acte de réintégration), c’est montrer que le projet de réconciliation est en marche, c’est profiter pour lancer un appel à tous les réfugiés pour dire que la paix est effectivement revenue ».

Poursuivant, l’artisane du retour d’exil de ces cadres de l’ex-régime de Laurent Gbagbo, a souligné que « quand on revient d’exil on ne va pas en prison. Au contraire, on reprend le chemin du travail ». Dans la foulée, elle a rappelé qu’il y avait « la semaine dernière plus de 100 personnes qui avaient leur document de réintégration sur le bureau du ministre de la fonction publique qui devrait les signer ».

A son tour, le ministre de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, Pascal Kouakou Abinan a noté qu’avec la « signature des arrêtés de réintégration, le processus est engagé ».

« J’ai signé hier les arrêtés et ordre a été donné à la solde pour les prendre en compte pour ce mois d’août qu’on vient de commencer », a rassuré le ministre Abinan qui a par ailleurs précisé « qu’Ils n’avaient pas été radiés (...) mais suspendus parce qu’ils n’étaient pas là au moment du recensement général (des fonctionnaires et agents de l’Etat) ».

« Je dois dire que quand j’ai rencontré le ministre de la fonction publique à son bureau et qu’il a donné les instructions nécessaires, le lendemain, je suis allé saluer le Directeur de l’ENS (école normale supérieure) où j’enseigne. Lui aussi m’a accueilli à bras ouvert.

Aujourd’hui- même (mercredi) nous avons eu au département Histoire et Géographie une réunion pédagogique. Nous avons programmé des soutenances », a expliqué Bertin Kadet.

« Je voudrais lancer un appel solennel à tous les camarades, ivoiriens qui aujourd’hui sont encore en exil. C’est ici notre pays, c’est ici que nous devrons nous développer pour faire progresser notre pays », a-t-il encouragé.

Pour sa part Kacou Brou, issu des affaires maritimes, a salué cette action du gouvernement ivoirien. « Cela traduit effectivement que le processus de réconciliation est en marche et est une réalité », a-t-il commenté.

En plus de ces deux cadres pro-Gbagbo, Watchard Kédjébo membre de la galaxie patriotique et Franck Sibayi , ancien membre de la garde de l’ex-président sont rentrés en Côte d’Ivoire , le 30 juin dernier , après plus de cinq ans d’exil au Ghana à la suite d’une mission de la ministre en charge de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes, Pr Mariatou Koné.
Commentaires


Comment