Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Référendum Constitutionnel 2016: Déclaration de la Coalition Nationale pour le Référendum
Publié le jeudi 4 aout 2016  |  CNRC
Référendum
© Autre presse par CNRC
Référendum Constitutionnel 2016: Déclaration de la Coalition Nationale pour le Référendum
Jeudi 06 aout 2016. Abidjan.
Comment


Mesdames et messieurs les journalistes,

Chers amis, membres de la Coalition nationale pour le référendum constitutionnel 2016,

Mesdames et messieurs, en vos rangs, gardes et qualités


C’est pour nous un insigne honneur de vous compter parmi nos illustres invités à l’occasion de la présentation de notre mouvement qui, quelques temps seulement après sa création, est sur le terrain pour jouer le rôle qui est le sien pour l’avènement de la nouvelle Côte d’Ivoire.

Mesdames et messieurs,

Notre pays, la Côte d’Ivoire, après le vent de l’Est en 1990 qui a débouché sur le multipartisme, après les événements malheureux de décembre 1999 qui ont conduit à la naissance par césarienne de la deuxième République en passant par la rébellion de septembre 2002 et la crise post-électorale de 2010, les Ivoiriens seront bientôt à un carrefour très important dans la marche de la Nation. Si nous ne savons pas négocier ce virage, nous courons le risque de retourner à la case départ.

De quoi s’agit-il ?

Le président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, avant d’accéder à la magistrature suprême, avait promis aux Ivoiriens de réviser notre Loi fondamentale, s’il accède au pouvoir, afin d’y expurger toutes les clauses confligènes qui ont causé trop de mal à la Côte d’Ivoire. N’ayant pas pu le faire au cours son premier mandat pour des raisons que nous savons tous, le chef de l’Etat, quelques mois seulement après sa réélection pour son deuxième et dernier mandat, a remis au goût du jour ce projet et a même déjà commis un comité d’experts pour proposer un avant-projet qui sera soumis au référendum. Les députés de notre Assemblée nationale, au cours d’une session plénière, ont donné le feu vert au président de la République pour organiser le référendum constitutionnel.

Mesdames et messieurs,

Au regard de l’enjeu que représente ce projet, plusieurs mouvements politiques et de la société civile se sont retrouvés et ont mis sur pied une plateforme dénommée : LA COALITION NATIONALE POUR LE REFERENDUM 2016 (CNPR 2016)

Dirigé par un président et appuyé par un collège de présidents des mouvements et associations qui la compose, la CNPR 2016 se donne pour mission de :

Mener une campagne d’informations et de mobilisation pour un « OUI » massif au référendum ;
Faire la promotion de la nouvelle Constitution dans les couches socio-politiques et professionnelles et aussi au sein de la société civile ;
Procéder à une campagne d’affichage généralisée pour permettre à chaque ivoirien de connaître la Loi fondamentale de son pays.

Mesdames et messieurs,

Pour atteindre ces objectifs, le directoire de la CNPR 2016 va :

Organiser des réunions avec les groupes constitués,
Animer des conférences et points de presse pour informer régulièrement les Ivoiriens de chaque étape du processus
Animer des meetings et des conférences publiques pour expliquer de fonds en comble la nouvelle Constitution aux Ivoiriens
Distribuer des dépliants et autres prospectus pour amplifier la campagne pour le ‘‘OUI’’
Mener une campagne offensive sur le terrain, dans la presse et sur les réseaux sociaux pour le plébiscite au ‘‘OUI’’ au Référendum.

Mesdames et messieurs,

A ce stade de nos propos, nous invitons tous nos compatriotes, singulièrement, ceux de l’opposition à savoir raison garder. La Loi fondamentale est au-dessus de toutes nos considérations partisanes. L’opposition peut avoir ses raisons de dire que le moment n’est pas opportun pour réviser la Constitution. Mais nous disons que lorsqu’on a une blessure sur une partie de son corps, on ne peut pas prendre pour prétexte que cette blessure ne peut pas nous tuer et se donner tout le temps pour la désinfecter et la guérir. Oui, chers frères et sœurs de l’opposition, l’interprétation de certaines dispositions de notre Constitution pour des intérêts politiques a suffisamment lézardé l’unité et la cohésion nationale ; c’est pourquoi nous ne devons pas nous permettre le luxe la laisser en état et se donner le temps que cela prendra pour la réviser. De plus, contrairement à certains dirigeants sous nos tropiques qui tripatouillent les Constitutions de leur pays pour se maintenir au pouvoir, le président Alassane Ouattara l’a répété à mille reprises qu’il est à son deuxième et dernier mandat. Si donc le chef de l’Etat n’a aucun dividende politique à tirer de ce projet, pourquoi s’y opposer ? Le chef de l’Etat veut, à la vérité, laisser à la postérité un pays paisible où l’on n’aura pas besoin d’interpréter les lois qui engagent la vie de la Nation. Pour notre part, nous réaffirmons notre soutien total et sans réserve à Son Excellence le président Alassane Ouattara dans son projet de révision constitutionnelle. Ivoiriens, Ivoiriennes, mobilisons-nous et disons OUI à l’avènement d’une 3ème République qui va nous faire entrer dans l’émergence.

Je vous remercie

Fait à Abidjan le 02 août 2016

Pour la CNRC 2016,

Le Président







source: CNRC
Commentaires


Comment