Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Un assainissement de l’abattoir de Port-Bouët (Abidjan) et alentours en vue
Publié le vendredi 5 aout 2016  |  AIP
Semaine
© Abidjan.net par Marc Atigan
Semaine Nationale de la Propreté: cérémonie officielle à Adjamé-Liberté en présence du Premier Ministre Duncan
Le Premier Ministre Daniel Kablan Duncan a officiellement ouvert les travaux de la Semaine Nationale de la Propreté ce Jeudi 4 Août 2016 à Adjamé-Liberté 220 logements. C`est une initiative du Ministère de la Salubrité Urbaine et de l`Assainissement. ph : Madame la Ministre Anne OULLOTO
Comment


Abidjan - Un assainissement du site de l’abattoir municipal de Port-Bouët ainsi que de ses environs va se faire très prochainement a annoncé jeudi le ministre de la Salubrité urbaine et de l’Assainissement, Anne Désirée Ouloto qui y effectuait une visite en compagnie du maire de cette commune, Hortense Aka Anghui.

"Cette année 2016 c’est l’année de l’action, on a fait trop de discours autour de cette question de l’abattoir de Port- Bouët, il faut que cette année cela prenne également fin. Il est temps qu’une mobilisation se fasse autour des collectivités locales, avec le district et le gouvernement pour trouver une solution définitive à se problème de l’abattoir", a indiqué Anne Ouloto.

Elle a expliqué que les alentours de ce site n’étant pas faits pour garder les animaux, des actions seront menées pour que dans trois mois, cette zone ait un nouveau visage. "Je prends l’engagement avec le maire, le gouverneur du district pour dire que dans cette dynamique de la semaine nationale de la propreté (SNP), que l’abattoir soit une zone cible pour que cette décision soit prise de façon à ce que dans cette mouvance on aille jusqu’au bout et que cet abattoir soit revu dans son fonctionnement", a-t-elle insisté.

Pour le premier magistrat de la commune, Hortense Aka Anghui, l’opération de propreté enclenchée par le ministère de la salubrité est salutaire et vient à son heure au point de permettre aux collectivités d’amplifier leurs actions.

"Il faut que nous prenions l’habitude de laisser les trottoirs et les domaines publics. Nous ne sommes pas là pour créer des ennuies à nos populations mais bien au contraire pour conduire une éducation et on va entamer des discussions des négociations. Nous ne voulons pas que les trottoirs constituent des marchés", a laissé entendre le maire de Port-Bouët.

(AIP)

gak/kam
Commentaires


Comment