Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Lataha: Le ministre Patrick Achi inaugure un château d’eau d’une capacité de 100 mètres cubes
Publié le lundi 22 aout 2016  |  Abidjan.net
Lataha:
© Abidjan.net par DA
Lataha: Le ministre Patrick Achi ’inaugure un château d’eau d’une capacité de 100 mères cubes
Le ministre ivoirien des infrastructures économiques Patrick Achi a procédé le 20 Aout 2016 à l’inauguration du château d’eau d’une capacité de 100 mètres cubes de la sous préfecture de Lataha au Nord de la Côte d’Ivoire.
Comment


"Les femmes et les enfants de Lataha peuvent pousser un ouf de soulagement , avec ce château d’eau c’est une nouvelle vie qui commence pour les femmes de Lataha. les femmes se sentent revivre , seront désormais plus aptes , en étant des actrices de développement , à la recherche de l’amélioration de leur condition de vie et par ricochet de celle de leurs différente familles parce que l’esprit étant libéré de ce souci majeur qui est le problème d’eau, fini donc les longues distances à parcourir à la recherche d’eau de marigots , fini les moments d’incertitude et de stress des périodes de sécheresse , stop aux maladies liées à la consommation de l’eau impure Ce château est la preuve que Lataha est dans le train de l’émergence du président de la république Alassane Ouattara...". Ce sont autant de mots pleins d’émotion que la porte parole des femmes Madame Coulibaly Yala épouse Pkéa a prononcé devant le ministre des infrastructures économiques Patrcik Achi venu pour l’inauguration du château d’eau le 20 août 2016.Une cérémonie placée sous le parrainage du ministre d’état , Amadou Gon Coulibaly secrétaire général de la présidence de la république représenté par le vice president de l’assemblée nationale Koné Lacina.


Le ministre ivoirien des infrastructures économiques Patrick Achi a procédé le 20 Aout 2016 à l’inauguration du château d’eau d’une capacité de 100 mètres cubes de la sous préfecture de Lataha au Nord de la Côte d’Ivoire. Une localité située à une quinzaines de kilomètres de la ville de Korhogo après plusieurs décennies d’attentes et de souffrances. C’était en présence du corps préfectoral de la région du poro, des élus locaux, des conseillers du président de la république un parterre de directeurs centraux et généraux dont ceux de l’office national de l’eau potable (ONEP) , l’AGEROUTE et de la SOTRA , des cadres de la sous préfecture et d’une imposante chefs coutumiers et religieux conduits par le chef de canton intérimaire de Korhogo Coulibaly Issa et le chef de village de Lataha Tuo Gnanloh.

Le château d’eau de Lataha est un chef d’œuvre ultra moderne doté d’une capacité de 100 mètres cubes, d’un un réseau de 26 kilomètres et 50 mètres cubes par jour a couté le montant de 450 millions CFA, un des fleurons du programme présidentiel d’urgence (PPU) a déclaré Patrick Achi . Dr Siélé Silué président du comité d’organisation, conseiller du président de la république chargé du secteur du transport fils de Lataha a exprimé des mots de reconnaissance et de gratitude a l’endroit du président de la république SEM Alassane Ouattara « qui a permit la réalisation de cette œuvre humanitaire à travers le ministre d’état Amadou Gon Coulibaly secrétaire général de la présidence de la république qui a usé de tout son poids …». Tout petit au mois d’avril période de sécheresse nous partions aux seuls marigots existants qui avaient de l’eau boueuse pour lutter avec les insectes et les bœufs pour se partager ces eaux non potables …Nous avons été patient car c’est ce qu’on nous a apprit dans les bois sacrés. Fini donc les longues distances à la recherche des eaux de rivières et des incessantes palabres autour des pompes hydrauliques villageoises pour les femmes de la sous préfecture de Lataha a-t-il précisé..

Le ministre des infrastructures économiques baptisé LOHONA en senoufo-fodonon a exhorté les cadres a être des relais de développement dans leurs localités à condition de s’entendre dans la paix, la cohésion « le développement ne peut se faire si les élites ne se comprennent pas , ne s’entendent pas, Il est difficile d’arriver au développement si on doit passer notre temps à régler les palabres , à nous unir, l’émergence n’est pas un rêve , l’émergence est une réalité… ». . Patrick Achi a enfin demander aux populations de Lataha de s’inscrire dans la droite ligne de la reforme constitutionnelle à travers le referendum et de la révision électorale, une vison du président de la république Alassane Ouattara..La porte parole des femmes dame Yala Coulibaly épouse Kpéa dont la voix est remplie des larmes de joie a indiqué pour sa part que les femmes et les enfants de Lataha peuvent pousser un ouf de soulagement , « avec ce château d’eau c’est une nouvelle vie qui commence pour les femmes de Lataha, les femmes se sentent revivre , seront désormais plus aptes , en étant des actrices de développement , à la recherche de l’amélioration de leur condition de vie et par ricochet de celle de leurs différentes familles…Le Porte parole des populations le colonel Soro Yamani directeur général des eaux et forets a réitéré l’engagement et l’indéfectible attachement des populations de Lataha aux cotés du ministre d’état Amadou Gon Coulibaly et du président de la république avant de promettre faire l’abonnement d’une dizaine de familles , de chefs coutumiers et de dignitaires religieux au réseau hydraulique .Madame Park Jungwon de la Corée du sud marraine de la section des femmes de la fondation ‘’bâtir ensemble Lataha’’(BEL) a fait don de la somme d’un million FCFA pour faire gratuitement l’abonnement au réseau hydrauliques des famille précaires afin qu’elles aient permanence l’eau potable. Le ministre des infrastructures économiques a également annoncé l’exécution des travaux devant mettre fin à la pénurie d’eau récurrente à Korhogo d’un cout total de 10 milliards FCFA idem pour la ville de Ferkessédougou dans la région du tchologo dont les travaux d’un coût 06milliards démarrent le mois prochain.

DA
Commentaires


Comment