Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Un Atelier de formation des transformateurs de noix de cajou sur le Commerce international s’ouvre à Abidjan
Publié le lundi 22 aout 2016  |  Abidjan.net
Atelier
© Abidjan.net par Elisée B
Atelier de formation des transformateurs de noix de cajou sur le Commerce international s’ouvre à Abidjan
Lundi 22 aout 2016. A l’initiative de L’Alliance Africaine du Cajou, en collaboration de l’Institut de Technologies tropicales (I2T) et sur la présidence du Ministère ivoirien de l’Industrie, s’est ouvert à Abidjan un Atelier de formation des transformateurs locaux de noix de cajou sur le commerce international.
Comment


A l’initiative de L’Alliance Africaine du Cajou, en collaboration de l’Institut de Technologies tropicales (I2T) et sur la présidence du Ministère ivoirien de l’Industrie, s’est ouvert ce lundi à Abidjan un Atelier de formation des transformateurs locaux de noix de cajou sur le commerce international.

Comprendre les opérations de commerce international, se familiariser avec les différents mécanismes de déclarations en douane et maitriser les étapes d’acheminement des marchandises jusqu’aux clients sont les objectifs assignés aux participants au terme de cet Atelier. Il est prévu durant cet Atelier de développer des modules de formation à l’attention des chefs d’entreprise en séance plénière. Les cours en séance plénière permettront d’enseigner les bases du commerce international en général aussi bien que dans le contexte du milieu des affaires du cajou. Des séances interactives viendront compléter et affiner les formations consacrées en séance plénière. A terme, c’est de permettre aux dirigeants d’unité de transformation de noix de cajou de pouvoir et savoir prospecter au mieux de nouveaux marchés et procéder à des mises en relation d’affaires, d’identifier les acheteurs de produits de l’anacarde et enfin de conclure un contrat pour achat des produits.

Le Représentant de l’Alliance Africaine de Cajou (ACA) a affirmé que cette formation en commerce international est d ‘une grande utilité pour les participants en vue de comprendre le business de l’anacarde. « Notre objectif, au bout du compte, est de faciliter le développement d’une industrie qui procure des avantages à l’ensemble de la chaîne de valeur, allant depuis le producteur jusqu’au consommateur, par le partage d’informations et de meilleures pratiques entre les parties prenantes de la chaîne de valeur, la fourniture d’assistance technique, la facilitation des investissements et la promotion des normes internationale et de liens avec les marchés », a-t-il précisé.

Ouvert ce lundi, l’Atelier de formation des transformateurs locaux de noix de cajou sur le Commerce international prendra fin mercredi.

L’Alliance Africaine de l’Anacarde (ACA) est une association d’entreprises africaines et internationales intéressées par la promotion d’une industrie africaine du cajou compétitive à l’échelle mondiale. À ce jour, plus de 130 entreprises membres travaillent sous la bannière de l’ACA et représentent tous les aspects de la chaîne de valeurs du cajou, notamment les producteurs, les transformateurs, les négociants et les acheteurs internationaux. Elle œuvre à l’émergence d’une industrie du cajou qui profite à l’ensemble de la chaîne de valeurs ; des producteurs aux consommateurs. L’une des missions de l’Alliance est de faire la promotion de liens commerciaux et normes internationales en vue d’une meilleure maitrise du marché international.



Elisée B.
Commentaires


Comment