Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Élections législatives à Bouaké : La base et la direction RDR à couteaux tirés
Publié le mardi 23 aout 2016  |  Notre Voie
Comment


« Camarades militants, la haute direction du parti a demandé de nous entendre pour éviter les déchirures en notre sein quand 58 de nos militants ont fait acte de candidature à la candidature. Tenez vous bien! Pendant que nous n'avons pas encore vidé les étapes, il nous revient de façon récurrente qu'une liste de quatre personnes seraient déjà transmise à Abidjan, à la rue Lepic, comme étant l'émanation de nos bases. Face à cette forfaiture en préparation, devons-nous rester à attendre les bras croisés ? Nous disons Non! ». Ces propos, Yssouf Yabré, le président de la coordination des secrétaires de sections, les a tenus le samedi 20 août dernier, à N’Gattakro, siège du Rassemblement des républicains (RDR) de Bouaké. Ils sont la preuve qu’à quelques mois des élections législatives, il y a du remue-ménage à l’intérieur de la case verte de Bouaké. Et que le choix des candidats devant représenter le RDR dans le Centre du pays alimente déjà les « grins » après le sujet croustillant des évènements du 22 juillet dernier où plusieurs milliers de jeunes gens sont descendus dans la rue pour protester contre la hausse de la facture d’électricité. Et si l’on n’y prend garde, l’atmosphère délétère qui en a résulté pourrait exacerber la division assez palpable entre la direction départementale de Bah Karamoko et la base.
C’est donc pour annoncer la couleur, a dit le président de la coordination des secrétaires de sections, qu’il a décidé de s'élever contre la direction du parti, à la Rue Lepic, à Abidjan, si elle acceptait la liste de candidats qui lui aurait été transmise par la direction départementale de Bouaké au nom de la base.

Selon Yssouf Yabré, c’est pour ne pas se laisser surprendre qu’il a présenté aux militants Dr. Paul Dakuyo pour conduire la liste des candidats RDR aux élections législatives 2016 à Bouaké. « Camarades militants et militantes, l'histoire semble se répéter à Bouaké, à chaque année électorale. Encore une fois, nous voici à la croisée des chemins. Et comme le disent les déterministes (?), les mêmes causes produisent les mêmes effets. Devant le péril qui guette notre parti, toutes les entités du pari, commissaires politiques, secrétaires de sections, RFR, RER, RJR, vous avez décidé que nous prenions notre responsabilité encore une fois devant l'histoire. Il a été admis par tous que Paul Dakuyo, pour ses grandes qualités de leaders, pour sa proximité avec les militants et les populations, est celui-là même autour de qui non seulement une liste qualitative, compétitive et consensuelle de candidats devrait être bâtie, mais aussi le docteur Paul Dakuyo devrait en être la locomotive », a ajouté Yabré Issouf sous un tonnerre d'applaudissements. Des motions de soutien ont même été lues par toutes les entités présentes. À savoir les commissaires politiques, secrétaires de sections, le RFR, le RER et le RJR.

Des indiscrétions indiquent que la direction départementale de Bouaké a proposé plusieurs candidats à la Rue Lepic pour représenter le RDR à Bouaké. En tête de liste viendrait le député sortant Béma Fofana. Il serait suivi de Touré Souleymane, président de l'ONG Houkademain. Il y aurait sur cette liste Charles Lopez Kangbé, président de Forces 2015 qui se faisait aussi appeler Charles Gnaoré pendant la rébellion de 2002.

Tout ce remue-ménage rappelle un peu l’année électorale de 2013 au cours de laquelle la direction avait choisi comme candidat le maire sortant Fanny Ibrahima aux municipales alors que la base avait proposé l’actuel maire de Bouaké, Nicolas Djibo. Ce dernier avait fini par se faire élire sans aucune étiquette politique, mais à titre indépendant.

Adama KOUAKOU
Correspond permanent Bouaké
Commentaires


Comment