Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Commercialisation café-cacao : Des sociétés coopératives du Grand-Ouest pour l’entrée en vigueur de la péréquation
Publié le mardi 23 aout 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


Marcel Tia, président du syndicat des sociétés coopératives et acheteurs du Grand-Ouest (Syscoop-Ago), regroupant plus de 600 sociétés coopératives et acheteurs, est favorable au projet de création du système de péréquation.

Ce projet du Conseil café-cacao (CCC) est prévu pour être fonctionnel dès l’ouverture de la campagne 2016-2017 et devra s’appliquer dans l’ensemble des zones de production.
Se confiant au Réseau des journalistes spécialisés en café-cacao, Marcel Tia, président de ce syndicat agricole, a reconnu le bien-fondé du système de la péréquation.
Les 600 sociétés coopératives et acheteurs reparties dans les zones de Man, Biankouma, Danané, Sipilou, Touba, Facobly, Kouibly, Bangolo, Duékoué, Guiglo, Taï et Blolequin justifient leur soutien à la péréquation en ce que cette décision prise par la direction générale du Conseil du Café-Cacao répare une injustice dans le secteur.

Pour la mise en place de ce système, l’ensemble de ces sociétés coopératives ont recommandé à la direction générale du conseil d’accélérer le processus de mise en place du système de péréquation.

Car selon ces acteurs agricoles, ce nouveau système permettra aux sociétés coopératives du Grand-Ouest de sortir de la pauvreté.
Pour ces coopératives, il faut absolument corriger l’injustice. Les 1086 Fcfa payés par kilogramme par les coopératives par rapport au transport des produits au Port autonome d’Abidjan et à celui de San Pedro ne sont pas à l’avantage de plusieurs sociétés coopératives.
« La péréquation répare l’injustice entre les coopératives qui sont proches et celles qui sont éloignées des deux ports ivoiriens. Le fait qu’une coopérative de Gabiadji située à 40 kilomètres du Port de San Pedro et celle de Man située à 400 kilomètres de ce port paient le même prix est une injustice à réparer forcement», a souhaité Marcel Tia.
Pour lui, au moment où on parle de l’émergence de la Côte d’Ivoire, il n’est pas normal de léser certaines coopératives. Il est avantageux quand le prix officiel reste invariable et que le remboursement des frais de transport se fasse en fonction des kilométrages, a-t-il indiqué en substance.

Cette décision selon Tia, doit être soutenue par tous les producteurs. L’autre avantage du système de péréquation, est la lutte contre le trafic du café et du cacao.
Il a invité les syndicalistes de San Pedro à voir l’intérêt de toutes les sociétés coopératives et à ne pas s’opposer au système de péréquation.
« Nous soutenons le directeur général et tous ses collaborateurs pour l’excellent travail accompli à la tête de cette structure, depuis la création», a conclu M. Tia.

Ernest Famin
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3729 du 22/8/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment