Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Réforme constitutionnelle : FORCE 2015 sensibilise Bouaké
Publié le mardi 23 aout 2016  |  Abidjan.net
Réforme
© Autre presse par DR
Réforme constitutionnelle : FORCE 2015 sensibilise Bouaké
Le président de la FORCE 2015 Charles Gnaoré, accompagné d’une forte délégation de son mouvement était le week-end dernier à Bouaké pour des actions sociales en faveur des populations et surtout les sensibiliser sur la réforme constitutionnelle.
Comment


Le président de la Fédération des organisations républicaines pour la cohésion et l’émergence (FORCE 2015) Charles Gnaoré, accompagné d’une forte délégation de son mouvement était le week-end dernier à Bouaké, où il a sensibilisé les populations sur la réforme constitutionnelle. Il a échangé avec l’Union des Chefs de Communautés Résidents à Bouaké dirigée par le doyen Lama Bamba, les responsables du transport et quelques figures emblématiques de Bouaké pour attirer leur attention sur la nécessité d’une mobilisation autour du référendum constitutionnel.

Au cours des différentes rencontres, Charles Gnaoré a expliqué les grands changements que veut opérer le président de la République, Alassane Ouattara, avec cette nouvelle Constitution ivoirienne. Notamment le règlement de la question identitaire, de la fragilité de la démocratie, de la révision de certains traités internationaux, de la succession du chef d’Etat et de la modernisation de l’administration. « La nouvelle Constitution en élaboration n’est dirigée contre personne encore moins contre un parti politique ou contre une institution. Bien au contraire, elle vient régler tout ce qui peut ralentir notre marche vers une nation en développement et régler la situation de nos frères que la constitution de 2000 présentent comme des Ivoiriens à moitié. Il s’agit d’un intérêt nationale et de conforter notre patriotisme. Je vous invite donc à vous mobiliser massivement pour son adoption en octobre prochain », a-t-il exhorté. Il a profité du moment pour faire taire la rumeur attribuant au président ivoirien la volonté de briguer un 3ème mandat. « Alassane Ouattara ne veut pas d’un troisième mandat pour montrer qu’il est un bon et grand dirigeant. Deux mandats lui suffisent. Et lui même le dit chaque jour. Il n’a pas besoin d’un troisième mandat comme veulent vous faire croire nos détracteurs qui sont contre cette nouvelle Constitution. Il veut juste laisser un pays stable et démocratiquement fort avant de partir », a dit Charles Gnaoré aux hôtes qu’il a visités.
Ceux-ci ont salué la démarche de la FORCE 2015 qui vient mettre fin à des rumeurs et leur donner les moyens de mener une bonne campagne de sensibilisation sur le référendum constitutionnel. En attendant le projet de la nouvelle constitution actuellement en élaboration, toutes les communautés et organisations rencontrées par Charles Gnaoré ont, à l’unanimité, salué la décision du chef de l’Etat de donner à notre pays une Constitution consensuelle.

Outre les échanges sur la réforme constitutionnelle, Charles Gnaoré et sa délégation ont passé quatre jours marqués par plusieurs actions sociales et de développement en faveur des populations. La première étape était le commissariat du 3ème arrondissement de Bouaké, situé au quartier Dar-es-Salam, qui avait été pillé et saccagé par des manifestants le 22 Juillet dernier, pour protester contre la facturation de la CIE, peinant à reprendre du service. Ce sont donc un ordinateur, un ventilateur, des registres et divers matériels de bureau qui ont été remis par la FORCE 2015 pour aider les agents des forces de l’ordre en poste dans ce commissariat à reprendre leur mission de sécurisation.

A la suite du commissariat du 3ème arrondissement de Bouaké, la mairie de la capitale de la région de Gbêkê au cours d’une sobre cérémonie organisée au quartier commerce, a reçu du matériels de salubrité composés d’une dizaine de brouettes, de râteaux, de paires de gants et de gilets pour les agents chargés de la salubrité de la ville. A cette même cérémonie, des associations de femmes et de jeunes de Bouaké ont reçu des chaises et des ordinateurs pour certains et un appui financier pour d’autres.

48 heures après cette cérémonie , la délégation de la FORCE 2015 s’est rendue à la cathédrale de Bouaké, au siège local du Forum des confessions religieuses de la ville, pour offrir à ces animateurs des chaises et un ordinateur. Toutes ses actions sociales et de développement, selon le jeune cadre du RDR et de Bouaké rentrent dans le cadre d’un appui de son mouvement aux actions du chef de l’Etat Alassane Ouattara et de son gouvernement. Elles devraient aider au développement de la cité et au dynamisme des Organisations. Selon Charles Gnaoré, chacun comme il le peut devrait être au service de la communauté, de sa localité et de son pays. Les porte-paroles des bénéficiaires, dont le Maire de Bouaké Djibo Nicolas et le Commissaire Bléou du commissariat de Dar-es-Salam ont salué la générosité du donateur et lui ont exprimé leurs remerciements tout en promettant de faire un bon usage des dons reçus.


D.T
Commentaires


Comment