Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Baisse du prix du gaz butane à Abidjan : Les commerçants font de la résistance
Publié le jeudi 25 aout 2016  |  Notre Voie
Commerce:
© Abidjan.net par Atapointe
Commerce: le ministre Billon reçoit les revendeurs de Gaz butane
Abidjan le 20 Janvier 2015. A l`occasion du nouvel an, le ministre en charge du commerce Jean Louis Billon a reçu a son cabinet le syndicat des revendeurs de Gaz.
Comment


Les revendeurs de bouteilles de gaz butane en détail n’appliquent pas la nouvelle baisse des tarifs instituée, récemment, par le gouvernement ivoirien dans le cadre de l’ajustement automatique des prix des produits pétroliers. La décision valable pour 31 jours est entrée en vigueur, le 1er août dernier, sur le territoire national.
A Anono extension, dans la commune de Cocody, le jeune vendeur frêle qui a requis l’anonymat dit ne pas être informé de cette décision. Il vend la bouteille de 12 kilogramme (B12) à 5500 FCFA au lieu de 5035 FCFA homologué par le ministère du Commerce. Il vend la B6 à 2200 FCFA ou 2500 FCFA au lieu de 2000 FCFA.
Non loin de l’ex-marché provisoire d’Anono, une vendeuse a affiché les prix mis en vigueur par le Syndicat ivoirien des revendeurs de gaz (Sirgaz) qu’elle applique. Le Sirgaz demande à ses membres de vendre la B6 à 2200 FCFA (au lieu de 2000 FCFA), la B12 à 5225 FCFA (au lieu de 5035 FCFA) et la B28 à 11.475 FCFA (au lieu de 11.280 FCFA). Mais notre interlocutrice vend la B28 à 11.500 FCFA.
Le secrétaire général du Sirgaz, Evariste Gbalou Ouraga, avait indiqué, en juillet dernier, à N’Sa hôtel, à Bassam, lors de l’atelier sur la commercialisation du gaz butane, que les consommateurs en allant acheter la bouteille de gaz dans une station service sont obligés de payer le transport. Par conséquent, le moyen financier utilisé est répercuté sur le prix dans les magasins de quartier, en ce sens que le consommateur qui paie son produit dans son quartier n’a pas de transport à payer. Il a évoqué, en outre, les charges fixes des détaillants des quartiers.
A Adjamé, au quartier Marie-Thérèse, un vendeur de gaz butane a affiché les tarifs de Sirgaz. A plus de 100 m de ce vendeur, un autre commerçant de bouteilles de gaz butane commercialise la B6 à 2200 FCFA et la B12 à 5500 FCFA.
Dans les stations services, les vendeurs appliquent les tarifs homologués du ministère du Commerce. En plus des B6 et B12, les vendeurs cèdent les B25 à 10.070 FCFA au lieu de 10.540 FCFA. Et la B17,5 à 7050 FCFA au lieu de 7380 FCFA.
En juin et juillet dernier, des commerçants n’ont pas exécuté la baisse des prix institués par le ministère du Commerce. De même qu’en mars dernier. Nous nous posons la question de savoir les initiatives que les contrôleurs du ministère du Commerce prennent pour mettre les détaillants au pas. Surtout que le comité de lutte contre la vie chère a été investi récemment à la Primature, au Plateau.

GOMON Edmond
Commentaires


Comment