Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Anasur : Des agents donnent les raisons des licenciements et des menaces
Publié le jeudi 25 aout 2016  |  Notre Voie
Assainissement:
© Abidjan.net par Marc-Innocent
Assainissement: les installations anarchiques aux alentours du Zoo d`Abidjan démolies
Mercredi 13 Avril 2016. Abidjan. Les agents de l`Agence Nationale de la Salubrité Urbaine (ANASUR) ont procédé à la démolition des servitudes anormales des abords du Zoo d`Abidjan.
Comment


Licenciements tous azimuts, refus délibéré de transformer les contrats à durée déterminée en contrat à durée indéterminé, menaces et intimidations …, c’est la situation sociale qui prévaut à l’Agence Nationale de la Salubrité Urbaine (Anasur). Pour la première fois, des agents décident de rompre le silence, sous le couvert de l’anonymat, pour expliquer les vraies raisons de leur souffrance. « Du 17 août au 31 octobre 2015, démarrait le projet ville propre 2. Plus de 121. 000 tonnes d’ordures ménagères ont été ramassées. Sur les 121.000 tonnes, il y a eu 2000 tonnes de déchets industriels et 417 tonnes de déchets médicaux. Les déchets industriels qui entrent à la décharge d’Akouédo doivent être payés à l’Etat par les prestataires de service (les sociétés de ramassage). Mais, çà été plutôt le contraire. C’est ce scandale que nous avions dénoncé et qui a entrainé des règlements de compte. Il ya eu des sorties frauduleuses de fonds au détriment de l’Etat que nous avions décrié et que nous continuons de le faire. C’est la véritable raison du renvoi de nos camarades et des menaces que nous subissons. Aucune faute lourde n’a été signifiée aux licenciés », affirme N.T, un agent d’intervention. Et un autre d’apporter de l’eau au moulin de son collègue. « Le projet ville propre s’est poursuivi du 1er novembre au 31 décembre 2015. 176.000 tonnes d’ordures ont été ramassées. Mais il s’est trouvé que deux sociétés de ramassage dont je tairai les noms ont transporté 111 tonnes de déchets médicaux qui ont été déversées frauduleusement à la décharge d’Akouédo. Nous avions dénoncé en son temps, cette situation à Alexandre N’Guessan, le directeur de cabinet de l’ex-ministre de tutelle, Alla Kouadio Rémi. Le 2 décembre 2015, deux véhicules de ces sociétés ont été saisis par la brigade de salubrité. Fait plus grave, notre secrétaire général Yoro Bi Ta Raymond a été curieusement été agressé à coups de couteaux pendant qu’il se rendait sur son lieu de travail. La vérité, c’est que nous sommes des travailleurs gênants pour certaines personnes qui s’enrichissent sur le dos de l’Etat. Nous sommes des empêcheurs de tourner en rond, c’est pourquoi, ils nous en veulent terriblement », soutient-il, sûr de ses révélations. Pour l’heure, les travailleurs et les licenciés, s’en remettent à N’Goh Bakayoko, le directeur de cabinet de Dosso Moussa, leur ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, qui a promis de donner une suite favorable à leurs revendications (la réintégration des licenciés et un contrat à durée indéterminé pour les agents en service). Il y a quelques jours, N’Goh Bakayoko, a reçu le syndicat maison dirigé par Yoro Bi Ta Raymond, après un rapport sur la situation de l’Anasur, fait par la direction générale. Nous avons tenté en vain de joindre les responsables de la direction générale de l’Anasur pour entendre leur part de vérité.

Charles Bédé
Commentaires


Comment