Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Santé maternelle et infantile : Les Premières dames d’Afrique et du Japon unissent leurs forces
Publié le lundi 29 aout 2016  |  Fraternité Matin
Séminaire
© Présidence par David Zamblé
Séminaire des Premières Dames en marge de la TICAD VI
Samedi 27 août 2016 . Naïrobi . Séminaire des Premières Dames en marge de la TICAD VI , les Premières Dames d`Afrique et la Première Dame du Japon s`engagent pour la santé maternelle et infantile en Afrique
Comment


La Ticad VI, ce n’est pas seulement l’apanage des Chefs d’État et de gouvernement d’Afrique et du Japon. Les Premières dames du continent et du Japon avaient également rendez-vous à Nairobi. La Première dame du Kenya Margaret Kenyatta et Mme Akie Abe ont conjointement organisé un séminaire, samedi. Le thème était “Pour l’avenir des femmes et des filles en Afrique”. Cette rencontre a essentiellement porté sur la santé maternelle et infantile. Les épouses des Chef d’État et certaines organisations ont partagé leurs expériences. Selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé, en Afrique, chaque jour, ce sont 830 femmes environ qui meurent de causes liées à la grossesse et à l’accouchement. 5,9 millions d’enfants de moins de cinq ans y sont décédés en 2015. En plus, l’on enregistre une progression vertigineuse du cancer du sein et du col de l‘utérus sur le continent. Ce constat amer a amené les Premières dames d’Afrique et leur homologue du Japon à lancer “L’Appel à l’action : investir dans la santé maternelle et infantile pour la transformation sociale de l’Afrique. À travers des engagements, elles veulent arrêter la saignée. Leur porte- parole, la Première dame de Côte d’ivoire, Dominique Ouattara, a indiqué que plus aucune femme ne devrait mourir en donnant la vie”.
Elles ont marqué leur volonté d’appuyer les efforts des gouvernements pour promouvoir, la santé reproductive et les droits de toutes les femmes. Elles veulent aussi lutter contre les barrières structurelles et culturelles. Les Premières dames ont aussi appelé aux gouvernements africains à continuer à augmenter progressivement leurs investissements dans le secteur de la santé en vue de la réalisation de la Déclaration d’Abuja de 2001, ils s’étaient engagés à investir 15% de leur budget annuel dans le secteur de la santé. Ces investissements n’aideront pas seulement à lutter contre des maladies comme le Vih et le cancer, mais serviront également à renforcer les systèmes de santé qui sauveront des vies et permettront une croissance économique forte.
Commentaires

Titrologie



Fraternité Matin N° 15515 du 29/8/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Séminaire
© Présidence par David Zamblé

Séminaire
© Présidence par David Zamblé


Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment