Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

2ème réunion du Comité Technique de Concertation Etat-Secteur privé: le discours du ministre Koné Adama
Publié le vendredi 9 septembre 2016  |  Ministères
2ème
© Ministères par DR
2ème réunion du Comité Technique de Concertation Etat-Secteur privé
Jeudi 08 septembre 2016. Abidjan. 2ème réunion du Comité Technique de Concertation Etat-Secteur privé
Comment


Mesdames et Messieurs les Ministres ;
Mesdames et Messieurs les Représentants des Ministres ;
Messieurs les Présidents des Organisations Patronales et Consulaires, membres du Comité Technique de Concertation ;
Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux ;
Chers amis de la Presse ;
Mesdames et Messieurs, tous en vos rangs, grades et qualités ;

Nous nous retrouvons ce jour à l’occasion de la deuxième réunion du Comité Technique de Concertation, pour faire le point des avancées de nos travaux dans le cadre du partenariat qui lie l’Etat et le Secteur Privé pour le développement harmonieux notre économie. Avant tout propos, je voudrais remercier les membres du Gouvernement, chers collègues et vous représentants des Organisations Patronales et Consulaires, chers partenaires pour votre présence remarquable à cette importante rencontre.
L’abondance et les agendas des activités gouvernementales ne nous ont pas permis de respecter la périodicité de notre calendrier depuis la dernière rencontre du 12 mai 2016. Toutefois, avec l’abnégation et la disponibilité de nos différents services, les initiatives de concertation ont pu se poursuivre sous le regard du Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat – Secteur Privé. Et je tiens à remercier tout l’ensemble des acteurs du secteur privé pour la compréhension et la collaboration à tous les niveaux.
L’importance des sujets à examiner ce jour et la qualité de la documentation présentée par les parties prenantes à cette session, témoignent de l’engagement que vous accordez au partenariat entre l’Etat et le Secteur Privé pour asseoir les bases d’une économie ivoirienne compétitive.
J’aimerais donc à l’entame de cette rencontre rappeler que le renforcement de ce Partenariat est inscrit au rang des priorités du Gouvernement, fort de la vision de l’émergence de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2020 de SEM Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire.
Aujourd’hui, l’enjeu du cadre de concertation est de favoriser le Dialogue Public Privé qui est perçu aujourd’hui comme un outil de bonne gouvernance car il a l’avantage d’instaurer la confiance mutuelle et de rapprocher les points de vue des acteurs publics et privés pour la mise en œuvre de réformes viables facilitant l’investissement productif, impulsant la création d’entreprises et d’emplois et soutenant ainsi la croissance afin de répondre aux principaux objectifs de développement socio-économique.
C’est pourquoi, notre cadre de concertation comprend une forte implication des membres du Gouvernement et des organisations patronales et consulaires, regroupés au sein du :
- Conseil de Concertation, l’instance d’arbitrage et de décision présidée par le Premier Ministre ;

Et du

- Comité Technique de Concertation, l’instance technique d’analyse des préoccupations que j’ai l’honneur de présider, avec l’appui au quotidien du Secrétariat Exécutif.

La Côte d’Ivoire s’est dotée d’un Plan National de Développement 2016-2020, très ambitieux d’une enveloppe 30 000 milliards F cfa, avec un niveau d’investissements de l’ordre 18 166 milliards Fcfa attendus du Secteur Privé traduisant pleinement la volonté de l’Etat de faire de lui, le véritable moteur de la transformation de l’économie ivoirienne
A cela s’ajoute, le but d’accroître la part de l’investissement privé d’une prévision de 10,7% du PIB en 2015 à 15% du PIB en 2020 ;
Nous sommes donc ainsi interpellés sur la nécessité de solidifier les bases du cadre de concertation en œuvrant à un dialogue permanent axé sur la recherche de solutions consensuelles aux problématiques posés.
C’est le principal objectif que je souhaite partager avec vous dans la conduite de nos travaux du Comité Technique de Concertation cette année 2016.
Sur la base de cet objectif, je vous invite à aborder les questions liées à notre agenda de ce jour et à échanger suivant la méthodologie qui devra guider nos travaux tout en ouvrant une lucarne sur les problématiques pendantes.
A cet effet, je voudrais vous proposer l’ordre du jour suivant qui porte sur quatre points :
1. Informations

2. Etat d’avancement du traitement des préoccupations du Secteur Privé

3. Dossier :

4. Divers

Sur ce, j’aimerais clore mon propos et nous souhaiter de cordiaux et fructueux échanges.


Je vous remercie.

KONE Adama

Ministre auprès du premier ministre, chargé de l’économie et des finances,
President du Comité Technique de Concertation Etat-Secteur privé
Commentaires


Comment