Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Agriculture / La filière hévéa a un « bel avenir » en Côte d’Ivoire (DGA TRCI)
Publié le mardi 13 septembre 2016  |  AIP
Comment


Abidjan – Le directeur général adjoint de la société de production de caoutchouc naturel, tropical rubber Côte d’Ivoire (TRCI), Wang Ryan estime que la filière hévéa a un bel avenir en Côte d’Ivoire en dépit de la conjoncture dans cette filière sur le marché international.

Le directeur général adjoint de TRCI qui s’exprimait à l’occasion d’une visite découverte organisée par le réseau des journalistes pour la promotion du management, du développement d’entreprise et de l’entrepreneuriat (RJ-MDE) à l’usine d’Anguededou, dans la commune de Songon, à 26 km d’Abidjan, a affirmé que la cherté de la main d’œuvre en Asie pousse les investisseurs à se tourner vers l’Afrique notamment la Côte d’Ivoire pour la qualité de son caoutchouc.

"On peut dire que le caoutchouc ivoirien a un bel avenir dans les trente prochaines années", a-t-il indiqué, appelant les Ivoiriens à croire en cette filière.

L’hévéaculture ivoirienne couvre 318 000 ha dont 140 000 ha en production. Elle a produit en 2015 environ 400 000 tonnes contre 340 000 tonnes en 2014 pour une capacité de transformation installée de 450 000 tonnes. La Côte d’Ivoire ambitionne, grâce au 7e plan Hévéa, de porter la superficie plantée à 618 000 ha et la production de caoutchouc à 600 000 tonnes, en vue d’améliorer la qualité du caoutchouc du petit planteur et étendre l’hévéaculture dans les zones dites marginales de la culture d’hévéa, indique-t-on.


kkf/akn/ask
Commentaires


Comment