Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Konan Isabelle (Capitaine du Bandama HBC de Tiassalé) : Ce sacre est le fruit de plusieurs années de travail
Publié le jeudi 15 septembre 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


Konan Isabelle, surnommée ‘’capitaine courage’’ du Bandama Handball Club de Tiassalé explique dans cet entretien comment sa jeune formation a réussi l’exploit de priver l’Africa Sport du sacre au terme de la saison sportive au handball chez les dames. Comment avez-vous réussi à détrôner l’équipe de l’Africa Sport handball, plusieurs fois championne de Côte d’Ivoire et vainqueur de la Coupe nationale 2016?
Nous nous sommes entraînées dur tant sous la pluie que le soleil. D’autres filles malades n’ont pu s’empêcher de venir s’entraîner dans leur état. C’est dire que nous étions tous motivées pour réussir la saison. Ce fut certes, une saison difficile mais, nous avons ensemble pu surmonter ses dures épreuves, à l’image de la défaite contre l’Africa Sports en Coupe nationale. Nous ne nous sommes pas laissé abattre. Nous nous sommes remotivées afin de ne point perdre de vue l’objectif final, le titre. C’est chose faite maintenant.

Avez-vous cru en votre victoire lors de la finale du championnat ? D’autant plus cette équipe de l’Africa Sport a toujours été supérieure à vous ?
Oui ! Nous étions confiantes pour cette finale. Nous croyons en nos capacités et qualités. Parce que nous avons travaillé dans ce sens. Nous n’avons pas minimisé cette finale. Nous avions pour ambition de battre cette équipe en finale. Nous avions toutes les armes pour battre cette équipe de l’Africa Sports.

Après avoir perdu deux finales face à l’Africa Sports, n’avez-vous pas des doutes ?
Non ! Peut-être, le doute dans l’esprit des supporters, des dirigeants mais pas dans l’esprit des joueuses de l’équipe du Bandama Handball Club et des encadreurs. Les encadreurs ont cru en nous et ils nous ont motivées. Ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes. C’était à nous d’être à la hauteur de l’enjeu. C’est-à-dire battre cette équipe pour remporter le titre de Côte d’Ivoire.

En tant que capitaine, êtes-vous sûre de continuer l’aventure avec la formation du Bandama ?
Je suis sous contrat. C’est dire que je vais poursuivre l’aventure avec cette formation. Il n’y pas de raison que je quitte le Bandama HBC.

Vous envisagez d’aller à la conquête de l’Afrique. Pensez-vous avoir relevé le défi ?
Nous sommes une jeune équipe, nous avons de jeunes athlètes. Pour réussir ce challenge, il va nous falloir travailler dur. Travailler plus. On ne naît pas champion. Mais, on le devient par le travail. J’ai confiance aux filles. Même si nous ne pouvons pas remporter le titre des Clubs champions, parce que nous serons à notre première participation, il nous faut faire honneur au club.

Comment maintenant appréhendez-vous ce sacre ? Cela ne vous met-il pas de pression pour la saison prochaine ?
Nous l’appréhendons très bien. Ce sacre est le fruit de plusieurs années de travail. Aujourd’hui, cela a payé. Nous ne pouvons qu’être fiers. Maintenant, l’accepter et l’assumer pleinement.


Réalisé par Ange K
Commentaires

Dans le dossier

Sport et autres disciplines
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3746 du 14/9/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment