Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Café-Cacao : «La péréquation Transport n’entrainera pas une réduction de la marge ou du différentiel ramassage», rassure Edouard N’guessan DGA du Conseil du Café-Cacao
Publié le mardi 20 septembre 2016  |  Abidjan.net
Ouverture
© Abidjan.net par E.B
Ouverture de la campagne café-cacao 2016-2017 présidé par Edouard N’Guessan, Directeur général adjoint du Conseil du Café-Cacao, en charge de la commercialisation intérieure
Comment


La péréquation transport sera appliquée à compter du 1er octobre prochain date de l’ouverture de la campagne café-cacao 2016-2017, a annoncé Edouard N’Guessan, Directeur général adjoint du Conseil du Café-Cacao, en charge de la commercialisation intérieure, le 16 septembre dernier au cours d’une rencontre avec les sociétés coopératives et les acheteurs de la région du Loh Djiboua.

Au cours de cette rencontre qui a eu pour cadre la salle de conférence de la Préfecture de Divo, la capitale du Loh Djiboua, Edouard N’Guessan a tenu a rassurer les sociétés coopératives et les acheteurs que « la péréquation Transport n’entrainera pas une réduction de la marge ou du différentiel ramassage ».
Les sociétés coopératives qui sont proches des ports d’Abidjan et de San Pedro et qui utilisaient une partie du forfait transport 20 FCFA/ Kg pour augmenter leur marge de fonctionnement, ne devraient pas craindre l’application de la péréquation transport. Car selon le DGA du Conseil Café-Cacao, « l’objectif du président Alassane Ouattara étant d’améliorer les conditions de vie et de travail des producteurs, le Conseil du Café-Cacao ne saurait prendre des mesures contraires à cette volonté du chef de l’Etat ».

Il a par ailleurs informé les acteurs du secteur du département de Divo qu’une étude sera menée à l’ouverture de la campagne pour cerner le niveau réel de leurs charges de fonctionnement en vue des prochains réajustements. En optant pour l’application de la péréquation transport, la structure de Régulation, de stabilisation et de développement de la filière café-cacao veut réparer une injustice. « Ce n’est pas normal qu’une coopérative d’Agboville et celle située à Man reçoivent le même forfait de 20 Fcfa/Kg pour la rémunération des frais de transport du produit des points de collecte jusqu’à la livraison dans les entrepôts et usines des exportateurs au niveau des ports d’Abidjan et de San Pedro », a expliqué le Directeur général adjoint du Conseil du Café-Cacao.

L’Objectif visé par la mise en œuvre de la péréquation transport à l’en croire, est le paiement aux sociétés coopératives et acheteurs le coût du transport de livraison des produits aux exportateurs, sur une base équitable en tenant compte de la distance qui sépare le point de départ au port de livraison. Ainsi, la détermination de la grille des coûts de transport sera faite selon une table des tonnes kilométrages (TKM). Le suivi et la validation des travaux de détermination de la table des tonnes kilométriques ont été assurés par un comité de pilotage composé de représentants des ministères et des structures techniques de l’administration, intervenant dans le secteur du transport des produits agricoles.

Il a rappelé que qu’en cas de suspicion de fraude sur le coût du transport détecté par le dispositif de la gestion des risques sur la péréquation transport, le code de livraison du fournisseur sera suspendu pour une période de deux semaines pour nécessité d’enquête. Tout cas de fraude avéré relative au mécanisme de la péréquation transport expose le contrevenant à des sanctions administratives (retrait d’agrément) et pécuniaires (50 Fcfa/Kg) sans préjudice de poursuites pénales.

Edouard N’guessan a également rassuré que la décision du gouvernement d’appliquer la loi sur la limitation de la charge à l’essieu dès le 1er octobre 2016 pourra cependant entrainer une révision à la hausse de la table des TKM en tenant compte du tonnage maximum admis par la mesure. Le DGA du Conseil du Café-Cacao et Yté Wongbé, Directeur général du Centre national de la Recherche agronomique (CNRA) ont procédé ce même vendredi 16 septembre au lancement officiel de l’opération de distribution des semences aux planteurs de Côte d’Ivoire.

Elisée B. avec le Service de communication du Conseil café-cacao
Commentaires


Comment