Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Traite et exploitation des enfants: six enfants ivoiriens interceptés à Agadez , ramenés en Côte d’Ivoire
Publié le mercredi 28 septembre 2016  |  Abidjan.net
Traite
© Abidjan.net par DR
Traite et exploitation des enfants: six enfants ivoiriens interceptés à Agadez, ramenés en Côte d`Ivoire
Le ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’enfant a accueilli, six enfants ivoiriens ramenés d` Agadez au Niger ce mardi en début de soirée , à l’aéroport International Félix Houphouët-Boigny à Abidjan.
Comment


Le ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’enfant a accueilli, six enfants ivoiriens ramenés d’ Agadez au Niger ce mardi en début de soirée , à l’aéroport International Félix Houphouët-Boigny à Abidjan.

Représentant madame le ministre de la promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant, monsieur Kouakou Magel, a révélé face à la presse que ces enfants, retrouvés, dans la ville d’Agadez, étaient dans une zone à risque, vu l’insécurité qui prévaut dans cette région du Niger.


Selon lui, ils ont été pris en compagnie de personnes dont les liens de parenté ne sont pas clairement établis. Ainsi les autorités nigériennes ont alerté le gouvernement de la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui les enfants ont pu regagner leur terre natale, grâce à la collaboration de l’Organisation internationale de migration (Oim).

Poursuivant sa déclaration, le directeur de cabinet du ministre Euphrasie Yao a indiqué qu’après une enquête menée auprès des directions régionales du ministère, les parents des enfants ont été retrouvés, mais ils sont privés pour le moment de la garde des mineurs . Selon Kouakou Magel, les gamins seront placés dans un centre d’accueil pour être interrogés et suivis pour savoir s’ils n’ont pas été victimes d’un quelconque abus.

’’ Faisons preuve de vigilance en évitant de jeter nos enfants sur les routes, vers des destinations incertaines ’’ tel fut l’appel lancé au nom du ministre aux parents tout en réitérant l’appel du gouvernement aux familles, aux populations urbaines et rurales, et à l’ensemble de la communauté nationale et internationale.

Pour des raisons d’enquête qui sont en cours, le ministère s’est abstenu de donner plus de précision sur ce que ces mineurs faisaient dans cette partie du Niger.

CK
Commentaires


Comment