Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Appui aux Enfants et Jeunes travailleurs migrants: Une délégation de l’Union Européenne en visite à Bouaké et Katiola
Publié le vendredi 30 septembre 2016  |  Abidjan.net
Appui
© Autre presse par DR
Appui aux Enfants et Jeunes travailleurs migrants: Une délégation de l’Union Européenne en visite à Bouaké et Katiola
Du 27 au 28 septembre 2017. Une délégation de l’union Européen (UE) a effectué une visite institutionnelle à Bouaké et Katiola dans le cadre du projet régional d’appui aux enfants et jeunes travailleurs migrants (PRAEJEM)
Comment


Une délégation de l’union Européen (UE) a effectué une visite institutionnelle à Bouaké et Katiolo dans le cadre du projet régional d’appui aux enfants et jeunes travailleurs migrants (PRAEJEM) du Mardi 27 au mercredi 28 Septembre 2016 dernier.

Le projet régional d’appui aux enfants et jeunes travailleurs migrants (PRAEJEM) Vise a amélioré les conditions de vie des enfants vulnérables et des jeunes travailleurs migrants d’Afrique de l’Ouest. Ce phénomène est lié à l’intensification des conflits armés dans nos Etats ces dernières années. C’est préoccuper par cette recrudescences que le PRAEJEM est mis sur pied depuis une décennie pour favoriser l’insertion des enfants et des jeunes migrants dans le socio-économique.

Ce projet piloté par L’Ong Save The Children en Côte d’ivoire est financé par l’union Européenne dans le but d’insérer durablement les concernés dans le tissus socioprofessionnel à travers un accès coordonné aux services sociaux de base.

La visite dans ces deux grandes villes du grand centre du pays vise à superviser les actions concrètes réalisées par l’ong Save the Children dans ce cadre. Evaluer les activités menées sur le terrain pour en détecter les acquis et les défis à relever.

A l’entame de la visite, la délégation de l’UE conduite par Madame Audrey Rochelemagne, chargée d’aide et de coopération internationale s’est rendue à la résidence privée du préfet de région de Bouaké. Accueillir par la Secrétaire Générale 1 de la préfecture, la délégation de l’UE à déballé l’objet de sa mission et présenté les membres de la délégation qui était composée, en plus de Madame Audrey Rochelemagne, chargée d’aide et de coopération internationale, de Monsieur Philippe Willaert, Chef de la section politique et la délégation de Save The Children composée de Monsieur Siaka Ouattara , le Directeur des opération, Monsieur Diégo Curutchet, Cordinateur PRAEJEM Côte d’Ivoire, Monsieur Kouadio Lazard, Chef de projet Côte d’Ivoire dans la ville de Bouaké et de monsieur Béké Eloge, point focal PRAEJEM dans la ville de Katiola.

Après avoir déposé sa valise au chef-lieu de région du Gbêkê, la délégation est allée aux contacts des points d’écoute et centre d’accueil installés. Le premier échange s’est effectué au bureau régional de la chambre de métier de Bouaké pour évaluer comment le projet y est suivi puis de se rendre par la suite au quartier de Miangaougou à Dares-salam, un quartier dit vulnérable à Bouaké où est installé un comité de surveillance, un point d’écoute des enfants et un centre d’Alphabétisation.

L’Etape de Katiola a consisté à visiter deux centres de formation de coiffeurs et coiffeuses ainsi qu’un salon de couture, qui forme depuis quelques années une cinquantaine de jeunes qui en plus de la formation bénéficie des cours d’alphabétisation. Le centre social de Katiola qui est un point d’écoute du PREAJEM a été entretenu par la délégation.

Il faut rappeler que cette insertion se fait à travers des sensibilisations, l’apprentissage d’un métier auprès des maitres artisans formateurs et alphabétisation.
Au terme de cette visite la délégation de l’UE et ses partenaires se sont dit satisfaits des actions menées sur le terrain et ont estimé que ceci n’était qu’un commencement.
Il convient de préciser que le PREAJEM bénéficie d’un montant de trois (3) milliards de F CFA et est financé à 80% par l’Union Européenne.
Commentaires


Comment