Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Campagne pour le « non » à la nouvelle Constitution/ Jeunes du Code : « Nous sommes prêts pour le combat de la sauvegarde»
Publié le lundi 3 octobre 2016  |  Notre Voie
Comment


Les jeunes du collectif de l’opposition démocratique (Jcode) ont pris l’engagement, samedi dernier, au cours de la cérémonie de mise en place de leur organisation au Baron bar de Yopougon, de barrer le chemin au projet de nouvelle Constitution. «Notre mouvement vise à rassurer nos responsables politiques afin qu’ils sachent qu’ils peuvent compter sur leur jeunesse qui se met en ordre de bataille et attend les instructions et les mots d’ordre!», a lancé, d’emblée, Yaya Doumbia, porte-parole de la Jcode. Et de poursuivre : «La jeunesse que nous sommes n’avons pas le droit de rester les bras croisés face aux enjeux de notre avenir, aux changements constitutionnels fantaisistes et à des reformes éducatives hasardeuses. Nous sommes prêts pour le combat de la sauvegarde face au péril démocratique».
En tout cas, les responsables des jeunes des partis politiques du Code, chauffés à blanc, samedi dernier, ont soutenu qu’ils seront mobilisés massivement pour le sit-in de protestation du 5 octobre prochain devant l’Assemblée nationale au Plateau. Ils n’admettent pas que dans un contexte de misère généralisée et d’insécurité envahissante qu’un débat sur le référendum constitutionnel ait lieu au Parlement alors qu’il n’y a pas d’urgence. «Cette Constitution voulue par le chef de l’Etat est confligène car elle est anti-constitutionnelle et tend à faire disparaître l’identité de la Côte d’Ivoire », a relevé Yaya Doumbia pour qui les Ivoiriens attendent qu’Alassane Ouattara exerce son dernier quinquennat et réalise ses promesses électorales. Tout en transmettant le message d’encouragement du ministre Charles Blé Goudé depuis La Haye, le secrétaire exécutif du Cojep, Dr. Nogbou Hyacinthe, a salué la prise de responsabilité des jeunes du Code et leur détermination à faire aboutir leurs aspirations démocratiques pour un « non » à la nouvelle constitution.


Didier Kéi
Commentaires


Comment