Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire/Projet de manifestation à l’Assemblée nationale : L’AFD "se retire" pour décider de "l’attitude à tenir" après une rencontre avec Hamed Bakayoko
Publié le mercredi 5 octobre 2016  |  AIP
Après
© Abidjan.net
Après une rencontre avec Ouattara, Affi N`guessan évoque ``un nouveau départ`` de la vie politique ivoirienne
Comment


Abidjan - Le président du front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan, porte-parole de l’Alliance des forces démocratiques (AFD), a annoncé à la sortie d’une rencontre, mardi après-midi avec le ministre ivoirien de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, de "se retirer" pour décider de "l’attitude à tenir" quant à la manifestation projetée par cette coalition politique devant l’Assemblée nationale mercredi.

L’AFD, un groupement de partis politiques de l’opposition, a annoncé, pour mercredi, un sit-in contre la présentation du projet de nouvelle constitution par le président Alassane Ouattara devant les députés.

"L’opposition décide de se retirer et de faire connaitre par des voies appropriées l’attitude à tenir", a déclaré le président du FPI au terme de cette rencontre.

Selon M. Affi, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a estimé de leur manifestation « inapproprié » en raison de la présence au même moment du chef de l’Etat Alassane Ouattara à l’Assemblée, qui va nécessiter des "mesures sécuritaires" et "susciter des remous dans la classe politique".

Il a également fait savoir que pour le ministre d’Etat Hamed Bakayoko, cette manifestation fait courir de "grands risques sur la sécurité publique" et pourrait, selon ses services, profiter à d’autres organisations pour accomplir d’autres desseins au préjudice de l’AFD.

Le ministre Hamed Bakayoko a assuré que le gouvernement ivoirien est pour "l’expression démocratique" et la "libre expression" de tous les courants de pensée, mais il faut selon lui, que cela se passe sans "trouble à l’ordre publique".

« Je pense que l’opposition a entendu nos arguments en souhaitant se retirer et que cette décision ira dans le sens de l’apaisement et de la paix en Côte d’Ivoire », a-t-il souligné.

Le président Alassane Ouattara intervient, mercredi, pour la toute première fois à l’Assemblée nationale, pour présenter le projet de nouvelle constitution, signale-t-on.

(AIP)

bsb/tm
Commentaires


Comment