Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Marche à Abidjan de l’opposition ivoirienne pour dire "non" à la nouvelle Constitution
Publié le samedi 8 octobre 2016  |  APA
Marche
© Abidjan.net par DR
Marche de protestation de l’opposition : Affi dénonce « une constitution taillée sur mesure pour Ouattara et son clan »
Comment


L'opposition politqiue ivoirienne reunie au sein de de l'Alliance des forces démocratiques (AFD, coalition de 13 partis) a protesté, samedi,contre le projet de la nouvelle constitution en cours en Côte d'Ivoire à travers une marche à Abidjan, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Initialement prévue,de la place des martyrs (située entre Adjamé et Cocody) à la place de la République au Plateau (quartier administratif et des affairs d'Abidjan), c'est l'axe place des martyrs -pont d'Agban-place des martyrs qui a finalement été retenu par les organisateurs avec une forte présence des forces de défenses et de sécurité composées de gendarmes et de policiers.

"Ce n'est que le début,un test.Le test a été concluant",s'est réjoui ,Pascal Affi Nguessan,Président du Front populaire ivoirien (FPI), au cours d'un meeting après une trentaine de minutes environ de marche avec des militants pour dire ''non à la constitution de Ouattara".

Commentant l'examen de cet avant projet de constitution par le parlement ivoirien, Affi N'guessan a indiqué que "si les députés ne rejettent pas le projet,vous recevrez un mot d'ordre d'ici quelques jours".

"Au delà de leur appartenance politique qu'ils agissent pour l'interêt de la Côte d'Ivoire", a t-il lancé aux députés ivoiriens.

Pour lui, ces parlementaires "ont une lourde responsabilité", c'est pourquoi, ils "doivent prendre leurs responsabilité et savoir que la majorité des ivoiriens n'est pas d'accord avec cette constitution".

Le chef de file de l'opposition ivoirienne a également souligné que ''cette marche a une vocation pédagogique".

Elle a été organisée après le sit-in avorté devant le parlement ivoirien du mercredi dernier où le chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara présentait l'avant projet de constitution rédigé par un comité d'experts qu'il avait mis en place.

Le vote de ce projet est prévu le mardi prochain en séance plénière suivant le programme de la deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale ivoirienne. Selon le chronogramme du gouvernement, il sera soumis à référendum d’ici la fin de ce mois d’octobre.

SY/ls/APA
Commentaires


Comment