Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Nouvelle constitution ivoirienne : le comité d’experts a travaillé dans la "recherche constante du consensus" (Président Ouraga Obou)
Publié le samedi 8 octobre 2016  |  AIP
Nouvelle
© Abidjan.net par DR
Nouvelle Constitution: Le Comité d`expert fait des éclaircis
Samedi 08 Octobre 2016. Abidjan. M. Sansan Kambile garde des sceaux,ministre de la justice et M. Ouraga Obou, président du comité des experts ont co-animé une conférence de presse sur la révision de la Constitution.
Comment


Abidjan- Le comité d’experts chargé de l'élaboration du projet de nouvelle Constitution de Côte d'ivoire a travaillé dans la ‘’recherche constante du consensus", a assuré, samedi à Abidjan, Pr Ouraga Obou, président de ce comité mis en place par le chef de l'Etat Alassane Ouattara.

Selon M. Ouraga, qui animait un point de presse au Sofitel Hotel Ivoire de Cocody, le comité d'experts a eu des consultations "avec toutes les couches sociales notamment la société civile, les leaders politiques et religieux, les médias", avant la rédaction du projet de texte fondamental du pays.

Selon lui, cet avant projet de constitution comprenant un préambule, 184 articles repartis en sept titres et 50 chapitres, vise à "constitutionnaliser, renforcer ou rendre certaines dispositions plus fonctionnelles notamment les dispositions relatifs aux droits de l’Homme et aux libertés publiques, le respect des lois d'ordre culturel et spirituel, l'abolition de la peine de mort, l'école obligatoire, les titres fonciers ruraux, l'interdiction du travail des enfants, le droit d'accès à l'information publique, le financement des partis politiques".

Il a par ailleurs fait la lumière sur quelques innovations de la nouvelle constitution telles que l’introduction du poste d’une vice-présidence, le sénat, l’annulation de la limitation d’âge pour la candidature à la présidence, le concept d’ivoirien d’origine et de naissance.

Le ministre de la Justice et Garde des sceaux, Kambiré Sansan, membre du comité, a pour sa part affirmé que ce projet de nouvelle Constitution est "débarrassé de tous textes tendant à empêchant des candidatures à la présidence, qu’il soit notamment porté sur l’âge, l’état de santé". «Il faut une constitution transparente et égale pour tous, une constitution où tous les ivoiriens se reconnaissent », a-t-il insisté.

L'avant projet de la nouvelle constitution présenté mercredi par le président de la République aux parlementaires, a été adopté dans la nuit de vendredi à samedi par la commission des affaires générales et institutionnelles (CAGI) de l’Assemblée nationale. Il sera soumis en plénière mardi aux 250 députés pour adoption, avant d’être transmise au gouvernement.

tad/tm
Commentaires


Comment