Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

L’UA annonce l’organisation d’un sommet extraordinaire sur la sécurité maritime au Togo
Publié le dimanche 9 octobre 2016  |  Xinhua
Ouverture
© AFP par KOJI SASAHARA
Ouverture au Japon de la 5e édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique
Samedi 1 juin 2013. La cinquième Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (TICAD V) a ouvert sa porte à Yokohama, au Japon Photo: Chairperson of the African Union Commission (UAC) Nkosazana Dlamini-Zuma
Comment


L'Union africaine (UA) a annoncé samedi qu'un sommet extraordinaire sur la sécurité maritime, la sécurité et le développement sur le continent africain, aura lieu du 11 au 15 octobre un à Lomé, Togo.

Nkosazana Dlamini Zuma, présidente de la Commission de l'UA, et le président togolais Faure Gnassingbé se sont réunis mercredi dernier dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, où ils ont discuté des préparatifs pour le sommet, selon un communiqué de l'UA.

Les deux dirigeants ont souligné l'importance de puiser dans les ressources de la mer pour accroître la prospérité de l'Afrique, au lieu de laisser ces ressources devenir une source de conflit.

Le sommet devrait adopter une charte de sécurité africaine maritime, indique le communiqué, par conséquent, les chefs d'État et de gouvernement participeront aux discussions au-delà de la sécurité pour inclure les questions telles que la pêche, les transports, les mines et le tourisme, ce qui peut aider à la création d'emplois en Afrique.

Le président Faure Gnassingbe était en Ethiopie pour une visite officielle de deux jours au cours de laquelle, il a discuté avec la présidente de la Commission de l'UA de l'état des préparatifs du sommet extraordinaire.

"Nous attendons avec impatience le sommet. La mer est une ressource énorme pour nous. Nous sommes très heureux d'avoir la Charte à Lomé, qui guidera l'Afrique dans le traitement des questions maritimes. Le monde regarde la mer comme prochaine frontière économique, et l'Afrique ne peut pas se permettre de retard", a souligné Mme Dlamini Zuma lors de sa rencontre avec le président Gnassingbe.
Commentaires


Comment