Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Rupture abusive de contrat / Le premier responsable d’Helen Keller international Côte d’Ivoire refuse de payer les droits de son employée
Publié le lundi 10 octobre 2016  |  L'Héritage
Comment


Grave le comportement de Nicholas Mancus Anthony, directeur pays de la fondation Helen Keller International Côte-d’Ivoire. Cet homme de nationalité américaine rame à contrecourant des objectifs que s’est assignée cette fondation qui vient en aide aux personnes vulnérables et défavorisées. Après avoir employé une jeune dame répondant au nom de Dako Pascaline, de nationalité béninoise, depuis le 1er décembre 2000 à Cotonou au Bénin, il a reconduit l’embauche sur le territoire ivoirien le 1er novembre 2015 pour un salaire de 125000FCFA. Le 14 août 2016, sans motif valable, il licencie la jeune dame avec plusieurs mois d’arriérés de salaire impayé et sans droit de rupture. Réclamant ses droits, le premier responsable d’Helen Keller International Côte d’Ivoire envoie balader la jeune dame qui veut rentrer chez au pays. Pis encore, selon des documents en notre possession, cet homme a adopté un enfant répondant au nom de Kpanou Martin avec pour mère Dako Pascaline sans qu’elle ne soit informée. L’ambassade du Bénin en Côte d’Ivoire est saisie du dossier. Tout comme la direction générale du travail à travers l’inspection du travail de Cocody-Abidjan. De sources concordantes, le sieur Nicholas Mancus Anthony s’apprêterait à quitter définitivement la Côte d’Ivoire le samedi 15 octobre prochain sans dédommager Dako Pascaline. Depuis plus d’une semaine, nos tentatives pour avoir la version de l’employeur sont restées vaines. Personne ne décroche son portable ni le numéro fixe du bureau. C’est vraiment dommage. Nous y reviendrons dans les détails.

Jésus marie Gottah
Commentaires


Comment