Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Abidjan-Plateau: Des agents du ministère de la Construction ont manifesté hier devant la Brigade de recherches
Publié le mardi 18 octobre 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


Les agents des différents services du ministère de la Construction et de l’Urbanisme ont marqué un arrêt de travail dans la matinée du lundi 17 octobre 2016. Ils se sont tous déporté devant les locaux de la brigade de recherches de la gendarmerie nationale, sis à Abidjan-Plateau, pour exprimer leur ras-le-bol suite aux récurrentes convocations de certains hauts responsables du ministère dirigé par Mamadou Sanogo. De sources proches de ce ministère, il s’agissait de dénoncer l’attitude de la gendarmerie qui s’en prend aux responsables du ministère, dans une affaire qui concerne les membres du Synatresor et des usagers à Akouédo, au motif que ces agents, en complicité avec les membres de ce syndicat du Trésor veulent déposséder des acquéreurs de terrains dans ce village du District d’Abidjan. «Le Synatresor a acheté une parcelle de terrains pour une promotion immobilière destinée à ses membres à Akouédo. Mais, il se trouve que les villageois ont vendu des lots appartenant au Synatresor à des usagers, dont certains ont été mis en valeur. Aujourd’hui, le Synatresor qui est le vrai propriétaire réclame ses terrains et fixe le prix du mètre carré à 10. 000 FCFA, pour mettre fin au problème. Cet argent réclamé par les agents du Trésor est versé au Guichet unique du ministère de la Construction et de l’Urbanisme qui, à son tour, le reverse aux agents du Trésor. Entretemps, les usagers qui ont construit sur les terrains en question ont entrepris des démarches auprès du ministère de la Construction pour avoir des titres de propriété. Mais ces démarches ne peuvent pas prospérer puisque ces usagers ne sont pas les vrais propriétaires. Ce qui fait que ces usagers ont des difficultés, puisqu’ils se voient obliger de payer deux fois». Cette « crise », selon les agents du ministère de la Construction et de l’Urbanisme ne vise qu’à salir l’image de ce ministère, qui a initié une politique d’assainissement du secteur du foncier en Côte d’Ivoire.

O.D
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3771 du 18/10/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment