Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Euphrasie Yao aux femmes de Bouaké en prélude à la visite de Ouattara : "La nouvelle Constitution est faite pour nous les femmes"
Publié le mardi 18 octobre 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Nouvelle
© Abidjan.net par CK
Nouvelle Constitution : la ministre Euphrasie Yao mobilise les femmes pour le vote du ‘’Oui’’
Jeudi 13 octobre 2016. Abidjan. Rencontre des femmes de Côte d`Ivoire et la ministre de la promotion de la femme, de la famille et de la protection de l`enfant, madame Euphrasie Yao (photo). Au centre des échanges: les avancées en matière de genre dans la nouvelle constitution.
Comment


En prélude à la visite de campagne d’explication de la nouvelle Constitution du Président de la République Alassane Ouattara au stade de la Paix de Bouaké, Euphrasie Yao, ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a entamé une tournée de sensibilisation et de mobilisation à Bouaké. Il s’agit pour la ministre Euphrasie Yao, accompagnée des structures féminines du RHDP, d’une part de mobiliser d’une part les femmes pour cette visite et d’autre part de rapprocher encore plus le dispositif étatique de la promotion de la femme en Côte d’Ivoire. Après le siège du RHDP et la salle des fêtes de la mairie de Bouaké, le dimanche 16 octobre, la délégation conduite par Euphrasie Yao a échangé le lundi 17 octobre 2016 avec les femmes du département de Bouaké. « La Constitution de 2016 est très différente de celle de 2000. Cette Constitution est faite pour nous les femmes. Car il y a dans cette Constitution, au moins quinze (15) articles qui concernent la femme. Notamment les articles 35, 36 et 37. Nous devons nous les femmes, nous l’approprier que nous soyons du RDR, PDCI-RDA, FPI, UDPCI, MFA, UPCI, de la Société civile, Sages-femmes, Universitaires, Commerçantes etc. La nouvelle Constitution que nous propose le Président Ouattara, prend en compte, le Droit des femmes. Il faut que vous alliez voter massivement pour le OUI à 100%, le 30 octobre prochain. Il est temps que nous les femmes, nous nous levions. Ne laissons personne décider à notre place », a-t-elle indiqué. Et effet, elle avait à ses côtés, Mesdames N’guessan Affoué Jacqueline, N’Doumba et Fatoumata Diop, respectivement 3ème adjointe au maire de Bouaké, présidente locale des femmes RHDP et Conseillère économique et sociale.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké
Commentaires


Comment