Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Barrage de Singrobo-Ahouaty : Les bailleurs sur les sites d’implantation pour la clôture financière du projet
Publié le jeudi 20 octobre 2016  |  AIP
Comment


Abidjan- Les institutions financières engagées dans la construction du barrage hydro-électrique de Singrobo-Ahouaty, sur le fleuve Bandama, dans le département de Taabo, ont effectué, mercredi, une visite sur les sites d’implantation du projet, dans les deux villages concernés, dans le cadre de la dernière phase du processus de ficelage du financement.

« Cette visite, on l’appelle la phase de due diligence. C’est la phase de revue que tout bailleur de fonds fait avant de donner l’accord de financement final. Elle est très importante. Nous avons ici toute les banques avec leurs experts, leurs conseils techniques, juridiques, financiers pour voir le site, poser des questions, faire une revue générale du projet, rencontrer toutes les parties prenantes», a expliqué le Président directeur général (PDG) de la société privée ivoirienne portant le projet, Ivoire Hydro Energy (IHE) S.A., Ekolan Alain Etty.

Le projet d’Aménagement de la Centrale de Singrobo-Ahouaty, dont le démarrage est prévu pour 2017, est le premier de type partenariat public-privé (PPP) signé par l’Etat ivoirien dans le domaine de la production hydroélectrique. Long de 1400 mètres, le barrage sera constitué essentiellement d’une digue en enrochement et va relier les villages de Singrobo (rive gauche) et d’Ahouaty (Rive droite). D’un coût global de quelque 77 milliards F CFA, il (le barrage) sera d’une puissance de 44 mégawatts pour une production 212 giga watt-heure soit l’équivalent de la quantité d’énergie produite par les barrages d’Ayamé 1 et 2 réunis.

Sept banques, six européennes et une africaine (la banque ouest africaine de développement (BOAD)), sont engagées pour le financement. Le pool est mené par la banque hollandaise de développement, FMO, qui a également participé au financement des centrales thermiques d’Azito et de Ciprel. Le PDG de IHE, au terme de la visite, a traduit sa gratitude à ces établissements bancaires, marquant son souhait de voir « très rapidement » l’aboutissement du processus pour le démarrage effectif du projet.

« En tant qu’institutions financières il y a un processus qu’il faut suivre et nous voulons vraiment être regardant par rapport à tout ce processus mais soyez rassurés, nous voulons faire le plus vite possible », a signifié pour sa part la chef de délégation de FMO (la banque chef de file des Bailleurs) Marina Pannekeet.

Le projet d’Aménagement de la Centrale Hydroélectrique de Singrobo-Ahouaty outre renforcer le potentiel énergétique de la Côte d’Ivoire va constituer un catalyseur de développement local avec notamment entre 1000 et 1200 emplois directs et indirects qui seront créés dans la région sur les trois années prévues pour la réalisation.

La Côte d’Ivoire produit à ce jour 1975 MW d’électricité, fournie à 72,5% par quatre centrales thermiques et 27,5% par six centrales hydrauliques. Depuis 2012, le pays a entrepris des actions, notamment, les projets de construction d’ouvrages de production pour porter la puissance installée à environ 4000 MW en 2020 et plus de 6000 MW en 2030.


kg/kam
Commentaires


Comment