Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Can ‘’Gabon 2017’’: Maroc, RDC et Togo: Côte d’Ivoire, attention au piège
Publié le samedi 22 octobre 2016  |  Le Quotidien d’Abidjan
Can
© AFP par MARCO LONGARI
Can 2017 au Gabon: tirage au sort de la phase finale CAN
Mercredi 19 octobre 2016. Gabon. Le tirage au sort de la phase finale 31ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football (14 janvier – 5 février 2017 au Gabon) a été effectué à Libreville.
Comment


Les réactions des techniciens des sélections nationales dont les équipes nationales partagent la même poule que la Côte d’Ivoire sont unanimes pour dire que la sélection de Côte d’Ivoire est l’équipe favorite de la poule C. Et pourtant, le Togo, un des adversaires de la Côte d’Ivoire n’a pas toujours porté chance aux Ivoiriens. Les raisons. Alors attention !


Le match d’ouverture de la coupe d’Afrique des nations de football, Gabon 2017, le 14 janvier 2017 à Libreville mettra aux prises le pays organisateur au Burkina Faso, deux équipes du groupe A. La Côte d’Ivoire, championne en titre, entrera en lice le 16 janvier à Oyem contre le Togo. Un adversaire qui n’est pas inconnu des Ivoiriens. Les deux équipes se sont rencontrées à quatre reprises en phase de poule de la phase finale de la Can. 1984, 2000, 2002 et 2016. Les Ivoiriens ont deux victoires (3-0 et 2-1) pour deux résultats nuls (1-1 et 0-0). En 2013, le destin remet le Togo sur le chemin de la Côte d’Ivoire mais les deux équipes n’auront pas l’opportunité de s’affronter dans la poule C qu’ils partageaient avec le Burkina Faso et le Ghana. Les Eperviers renoncent à participer à la compétition après le mitraillage de leur bus dans l’enclave de Cabinda, alors qu’ils regagnaient l’Angola pour la compétition. Le fait à retenir, c’est le bref parcours des Ivoiriens chaque fois qu’ils se retrouvent dans la même poule que le Togo. Quand ce n’est pas en phase de poule, les Eléphants ont eu leur parcours s’arrêter en quart de finale (2010 et 2013). Cette fois sera-t-elle la bonne ? Le Togo du technicien français, Claude Leroy, qui veut aller loin dans cette Can n’est pas influencé par le statut de favori de la Côte d’Ivoire. «

La Côte d’Ivoire reste la nation favorite. Le Maroc revient avec une équipe solide, expérimentée et revancharde. La RDC reste égale à elle-même, elle est capable de battre les trois (3) équipes, dit Serge Akakpo. Il affirme que le Togo fera démentir les pronostics. Ce que soutient d’ailleurs le portier des Eperviers, Agassa Kossi.
« Le plus important est de bien se préparer et bien entamer la compétition ».

Favori ne signifie pas acquis

Les différents sélectionneurs qui seront à la tête des sélections nationales, adversaires de poule de la Côte d’Ivoire au banquet continental sont unanimes pour dire que les Eléphants de Côte d’Ivoire sont les favoris de la poule C, devant les Lions de l’Atlas du Maroc, les Léopards de la RD Congo et les Eperviers du Togo. Pour le sélectionneur de la RDC, le favori logique de ce groupe est la Côte d’ivoire.« Mais ça va être difficile pour nous et ça va l’être pour eux aussi. Mon souhait ultime est que la RDC se retrouve au second tour et pour la suite on verra», a indiqué Jean Florent Ikwenge Ibenge. L’actuel sélectionneur des Lions de l’Atlas du Maroc, vainqueur avec les Eléphants de la Can 2015, aurait voulu éviter la Côte d’Ivoire mais le sort en a décidé autrement. Hervé Renard prévient également que le tapis rouge ne sera pas déroulé pour Gervinho et ses coéquipiers. Cet avertissement a été lancé par Claude Leroy, qui, bien que son équipe soit présentée comme le petit poucet du groupe C, veut réaliser l’exploit de passer la phase de poule. Preuve que le statut de favori ne fait pas systématiquement des Eléphants de Côte d’Ivoire de potentiels qualifiés du groupe C. Seulement l’équipe la mieux préparée mentalement, psychologiquement, physiquement, tactiquement et techniquement et possédant un effectif de qualité, complémentaires et solidaires atteindront les quarts de finale. Et pour rééditer les exploits de 1992 et 2015, les Eléphants doivent travailler d’arrache-pied et gommer les tares observées durant leurs dernières prestations à Bouaké, contre la Sierra Leone et ensuite contre le Mali. Dussuyer a encore 84 jours, plusieurs matches internationaux contre la France (amical), le Maroc (éliminatoires du mondial 2018) pour rôder son groupe pour en faire une équipe solide capable de défendre crânement son titre de champion d’Afrique.

San Aubin
Commentaires

Dans le dossier

Eliminatoires CAN 2017
Titrologie



Le Quotidien d’Abidjan N° 1871 du 21/10/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment