Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Assemblée générale de la CESA / Assi Fulgence Assi, SG de la FESCI : « l’augmentation des frais de préinscription n’a pas de sens »
Publié le lundi 24 octobre 2016  |  Le Quotidien d’Abidjan
Fulgence
© Autre presse par DR
Fulgence Assi, secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci)
Comment


La 6ème assemblée générale de la Confédération Estudiantine et Scolaire de l’Afrique(CESA) qui s’est tenue du 20 au 22 octobre derniers à Abidjan a été l’occasion pour les leaders estudiantins africains de plancher sur les difficultés qui minent l’enseignement supérieur.
Le secrétaire général de la Fesci n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer, à son tour, l’augmentation des frais de préinscription dans les universités publiques et grandes écoles, le samedi 22 octobre dernier, à l’Amphi B de l’université Félix Houphouët Boigny (UFHB) d’Abidjan-Cocody. Profitant la tribune de la 6ème Assemblée générale (AG) de la Confédération Estudiantine et Scolaire de l’Afrique(CESA), le premier responsable de la Fesci, Assi Fulgence Assi, a expliqué à ses pairs de la sous-région que « l’augmentation des frais de préinscription (ndlr : en Côte d’Ivoire) n’a pas de sens ». Une façon pour lui de récuser la décision du gouvernement ivoirien qui fixe le coût des préinscriptions dans les universités publiques et grandes écoles à 10 000FCFA. Saisissant l’occasion qui lui est offerte, il a invité les étudiants africains à faire leur le défi de l’unité africaine et de l’intégration à travers l’adoption d’une vision unique.
La cérémonie de clôture de ces assises qui se sont tenues du 20 au 22 octobre derniers et qui avaient pour thème : « contribution de la jeunesse estudiantine africaine dans la construction d’un système éducatif performant » a servi de cadre aux leaders des organisations estudiantines africaines présentes à Abidjan pour révéler les principaux axes du rapport final de leurs travaux en atelier. Il ressort de ce rapport final, la condamnation énergique « des agissements malheureux de certaines autorités qui, face aux revendications légitimes des étudiants les font bastonner, emprisonner et pousser certains de leurs leaders à l’exil ». En ce qui concerne la suspension des activités syndicales, l’AG de la Confédération Estudiantine et Scolaire de l’Afrique a déploré la politique de musellement des associations d’étudiants par certains gouvernements, notamment ceux de la Côte d’Ivoire et du Bénin. Des missions sont, également, prévues en Afrique du Sud, au Bénin et au Tchad en vue d’apporter des solutions aux crises qui perturbent l’enseignement supérieur dans ces différents pays. La cérémonie de clôture de ces assises a été rehaussée de la présence du secrétaire général de l’UFHB, M. Mamadou Diomandé représentant le président de l’université le professeur Abou Karamoko, président de ladite institution. La 7ème assemblée générale de la CESA est prévue du 23 au 26 novembre 2016 à Malabo en Guinée équatoriale.

JB KOFFI
Commentaires

Titrologie



Le Quotidien d’Abidjan N° 1872 du 22/10/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment