Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

3ème édition du programme des maîtres formateurs pour la chaîne de valeur de cajou africain: ouverture à Abidjan de la troisième session de formation
Publié le lundi 24 octobre 2016  |  Abidjan.net
Comment


En collaboration avec l'Alliance Africaine du Cajou (ACA), soutenu par le Conseil Coton Anacarde (CCA) de la Côte d'Ivoire, l'Initiative du Cajou Compétitif dénommée ComCashew a ouvert la troisième session de la troisième édition du programme de formation des maîtres formateurs pour la promotion de la chaîne de valeur de cajou africain ce lundi 24 octobre à Abidjan.

Ce programme qui se déroule sur 4 jours offrira une plateforme d'échanges au 95 experts de cajou venant du Ghana, Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Mozambique, Gambie, Tchad, Sierra Leone, Sénégal, Mali, Togo et Nigeria pour partager leurs connaissances, discuter des meilleurs pratiques et les leçons apprises ainsi que de construire des réseaux nationaux et régionaux pour collaboration à l'avenir.

À en croire les organisateurs, cette rencontre est aussi le lieu pour partager les expériences acquises à travers cette formation avec les différentes organisations représentées par les participants. Les participants auront un effet multiplicateur sur l'industrie de la noix de cajou.

Adama Coulibaly, Directeur Général par intérim du Conseil du Coton et de l'Anacarde qui a pris part à cette cérémonie d'ouverture a dit sa joie des avancées dans le domaine de la formation à l'endroit des acteurs de la noix de cajou. Pour lui, cette rencontre permettra aux modérateurs et les experts techniques d'enseigner, évaluer et redessiner chaque session de formation pour satisfaire les besoins des participants.

Quant à Rita Weidinger, directrice exécutive du programme de l'Initiative du Cajou, elle a à son tour rappelé que ce sont les participants de cette rencontre de formation qui seront au centre du changement et surmonter les défis de la filière anacarde. Ainsi, cette troisième session veut approfondir l'apprentissage de gestion de perception, la facilitation, des sujets techniques comme analyse du secteur, l'inclusion des femmes dans la filière, des aspectes de consomption et nutrition et d'autres sujets de haute importance.

DA
Commentaires


Comment