Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Oxford Business Group rencontre le Général Issa Coulibaly pour aborder les nouvelles mesures mises en place
Publié le mercredi 26 octobre 2016  |  Oxford Business Group
Oxford
© Autre presse par DR
Oxford Business Group rencontre le Général Issa Coulibaly pour aborder les nouvelles mesures mises en place
Le cabinet de recherche et de conseil Oxford Business Group (OBG) a rencontré le Général Issa Coulibaly, Directeur Général des douanes ivoiriennes, afin d’aborder les solutions mises en place pour appuyer le développement économique du pays.
Comment


Côte d’Ivoire, octobre 2016 : À l’occasion de la publication de son rapport économique « The Report: Côte d’Ivoire 2017 », le cabinet de recherche et de conseil Oxford Business Group (OBG) a rencontré le Général Issa Coulibaly, Directeur Général des douanes ivoiriennes, afin d’aborder les solutions mises en place pour appuyer le développement économique du pays.

Placée en 142ème place du classement Doing Business sur 189 pays, la Côte d’Ivoire espère atteindre le top 100 en 2017. Pour cela, l’État a fait de l’amélioration de l’environnement économique une priorité nationale pour le pays, adoptant des réformes pour attirer les investisseurs privés, sources de création de richesse. Les mesures mises en œuvre depuis plusieurs années, comme le nouveau code d’investissement, les tribunaux de commerce ou le système de guichet unique pour les procédures d’incorporation des entreprises, semblent fonctionner et lui ont permis au pays de grimper trois places dans le classement « Doing Business » de la Banque Mondiale pour atteindre la 142eme place.

Alors que les autres pays de la région ont été impactés par la baisse du prix du pétrole, l’économie diversifiée de la Côte d’Ivoire continue d’attirer les investissements étrangers. En outre, la position stratégique de la Côte d’Ivoire comme porte d’entrée à l’UEMOA et le faible pouvoir d’achat des consommateurs en font une zone propice au développement de la contrebande et de la corruption ; d’où la nécessité de développer une Direction douanière solide sur laquelle le pays peut s’appuyer.


L’accroissement de l’activité des douanes ces dernières années est le reflet de ce développement économique : les recettes douanières sont ainsi passées de 1 129,56 milliards de CFA en 2013 à 1 260,02 milliards de CFA en 2014, pour atteindre 1 526,0 milliards de CFA en 2015, soit un taux de progression de 11,5% en 2014 et 21,1% en 2015. Pour l’année 2016, l’objectif fixé pour le premier semestre de 1 007 milliards a été dépassé, atteignant les 1 073 milliards de CFA, soit une plus-value de 70 milliards de CFA.

L’exportation de produits agricoles est la plus grande source de revenus du pays et les conditions climatiques des derniers mois ont eu pour conséquence une baisse de la production agricole, notamment pour le cacao. Le Général Issa Coulibaly précise que, malgré cela, « les douanes continuent leur rôle de fluidification des procédures liées à l’importation et à l’exportation de produits. »

Il précise que la Direction Générale des Douanes a initié plusieurs chantiers afin de simplifier les démarches administratives : la dématérialisation des documents, l’automatisation des procédures et la mise en place d’un guichet unique pour le commerce extérieur. Le Général Coulibaly déplore cependant que le paiement en ligne ne soit toujours pas mis en place. Selon lui, « le guichet unique ne peut se faire sans le développement d’une plateforme de paiement en ligne : elle permettrait en effet d’optimiser le temps de traitement, de sécuriser la collecte des recettes douanières et de réduire le risque de corruption… ».
La mise en place du guichet unique et un meilleur contrôle du commerce transfrontalier sont des projets phares pour le développement du commerce dans le pays. En effet, la lutte contre la corruption mais aussi la contrebande, véritable fléau qui mine l’économie locale, sont des enjeux de taille de cette stratégie.
Commentaires


Comment