Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

World Cocoa Foundation: la Première Dame félicite les entreprises qui luttent contre les pires formes du travail des enfants
Publié le vendredi 28 octobre 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Réunion
© Présidence par David Zamblé
Réunion de partenariat de la Fondation Mondiale du Cacao à Abidjan
Jeudi 27 octobre 2016. Abidjan. Hôtel Radisson Blu Aiport. La Première Dame, Dominique Ouattara, invitée spéciale de l`édition 2016 de la réunion de partenariat de la Fondation Mondiale du Cacao
Comment


L’édition 2016 de la réunion de partenariat de la Fondation Mondiale du Cacao a été organisée du 26 au 27 octobre 2016 dans un hôtel d’Abidjan en présence de Mme Dominique Ouattara Première Dame de Côte d’Ivoire. ‘’Population, Planète et Economie cacaoyère dans un monde en mutation’’, tel était le thème de cette édition.

« Les entreprises-membres de la World Cocoa Foundation (Wcf) ont compris la nécessité de mutualiser leurs efforts en mettant en place la stratégie CocoaAction. Un plan qui permet aux industriels de soutenir la durabilité de la production cacaoyère et d’améliorer les moyens de subsistance des cacaoculteurs par ricochet, vise à lutter contre les pires formes de travail des enfants, par la réalisation d’infrastructures de base, dont la construction de salles de classes et de centres de santé », a indiqué Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire. Selon elle, la CocoaAction, au-delà du fait qu’elle soit une stratégie volontaire à l’échelle de l’industrie aux fins de revitaliser le secteur du cacao et le rendre économiquement viable, a contribué à la mise en œuvre de la loi sur l’école obligatoire.

En véritable battante de la lutte contre les pires formes du travail des enfants, la Première Dame a exposé les actions qui ont été menées pour l’élimination de l’exploitation et la traite des enfants qui sont notamment la sensibilisation des producteurs, l’adaptation des lois pour renforcer le cadre juridique, l’organisation de séminaires de formation pour les différents acteurs de la chaîne et la signature des accords bilatéraux avec plusieurs pays voisins pour prévenir la traite transfrontalière.

S’agissant des perspectives à cet effet, elle a annoncé la construction de 3 maisons d’accueil à Soubré, Bouaké et Korhogo pour l’amélioration de la prise en charge des enfants retirés de la traite et des pires formes de travail des enfants, l’organisation en mars 2017 à Abidjan d’un sommet des First Ladies de la sous-région Ouest-Africaine sur la traite transfrontalière des enfants et l’organisation en mai 2017 en Côte d’Ivoire, de la réunion annuelle du groupe de coordination des actions de lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture.

Madame Dominique Ouattara a, en outre, adressé ses remerciements aux organisateurs pour leur soutien à la cause qu’elle défend avec hargne.

«Vous avez tout mon soutien pour ce noble combat et pour tous les efforts entrepris pour l’amélioration des conditions de vie des familles producteurs de Cacao », a-t-elle conclu.

Rappelons que la vision de CocoaAction est de transformer le secteur du cacao en professionnalisant et en rendant économiquement autonome les cacaoculteurs et leurs familles.

O.R
Commentaires


Comment