Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La Commission de la CEDEAO rencontre ses représentants permanents
Publié le samedi 29 octobre 2016  |  AIP
Comment


Abidjan- Le management de la Commission de la CEDEAO s’est entretenu vendredi à Abuja (Nigeria) avec les représentants permanents, autrement dit, les ambassadeurs des Etats membres accrédités auprès de l’organisation régionale, rapporte un communiqué de presse transmis à l’AIP.

Au cours de cette rencontre d’échange et de partage d’information, la 2ème du genre, le président, le vice-président et plusieurs commissaires ont entretenu leurs hôtes sur le sommet extraordinaire de l'Union africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique tenu le 15 octobre à Lomé, au Togo; les projets de réformes institutionnelles et de renforcement des prérogatives du parlement de la CEDEAO.

Les échanges qui ont duré plus de trois heures ont également porté sur l’état des négociations relatives à la monnaie unique et la Zone monétaire ouest-africaine, celui de mise en œuvre du prélèvement communautaire, et le projet de création d’un Comité des représentants permanents, comme organe consultatif du Conseil des ministres de la CEDEAO.

Comme l’a d’ailleurs souligné à l’ouverture de la rencontre l’ambassadeur du Libéria, Prof. Al-Hassan Conteh, dont le pays assure la présidence en exercice de la CEDEAO, «ce Comité va donner aux ambassadeurs des Etats membres accrédités près l’organisation régionale une plateforme suffisante pour contribuer efficacement aux actions de développement de l’espace communautaire».

Les prochaines réunions statutaires, les difficultés que rencontrent ces ambassadeurs pour l’obtention d’accréditations lors desdites réunions, la retraite annuelle des institutions, des représentants permanents et spéciaux ainsi que des bureaux nationaux de la CEDEAO, le compte-rendu du rapport du Comité des représentants permanents sur les entraves à la libre circulation des biens et des personnes en Afrique de l’Ouest étaient aussi au menu des discussions.

cmas
Commentaires


Comment