Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

RSF plaide « pour un nouveau souffle dans l’enquête sur la disparition de Guy-André Kieffer »
Publié le dimanche 30 octobre 2016  |  AIP
Comment


Abidjan– Dans une lettre ouverte au Premier ministre français, Manuel Valls, à l’occasion de sa visite en Côte d’Ivoire, ce dimanche, Reporters sans frontières (RSF) demande la mise en œuvre concrète des commissions rogatoires restées sans réponse depuis près d’un an.

« Douze années se sont écoulées depuis la disparition du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer, le 16 avril 2004 à Abidjan. A plusieurs reprises, la Côte d’Ivoire et la France ont fait part de leur détermination commune à rétablir la justice. Pourtant, les commissions rogatoires restent sans réponse », débute la lettre adressée au chef du gouvernement français.

Pour les signataires, en l’occurrence Christophe Deloire, secrétaire général de RSF, Canelle Kieffer, fille de Guy-André Kieffer et Osange Silou-Kieffer, son épouse, le temps passe et les mémoires s’estompent. L’un des témoins-clés, dont le récit aurait pu permettre l’avancée du dossier, Michel Legré, n’est plus de ce monde, rappellent-ils.

Lors de sa visite en Côte d’Ivoire le 17 juillet 2014, François Hollande avait déclaré que le président Ouattara “faisait tout ce qu’il pouvait pour que la justice coopère” avec la justice française “pour établir la vérité” et “retrouver ceux qui avaient commis ces actes”. Le ministre ivoirien de la Justice d’alors, Gnénéma Coulibaly, avait également assuré le 3 juillet 2014 que la procédure ira “à son terme”.

« Nous vous demandons de tout faire, lors de votre visite, pour que l’enquête connaisse un nouveau souffle et que les commissions rogatoires des juges français puissent être exécutées », demandent-ils à Manuel Valls.

Les auteurs du courrier disent espérer que les relations de bonne entente entre la France et la Côte d’Ivoire permettront que la disparition de Guy-André Kieffer ne soit plus ce que Laurent Gbagbo appelait en 2008 un “détail”, mais reste, comme en 2014 une “priorité” de l’Elysée.

Le journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer avait été enlevé le 16 avril 2004, sur le parking d'un supermarché à Abidjan, rappelle-t-on.


cmas
Commentaires


Comment